Un second tome addictif et … génial.

Je vénère Leigh Bardugo pour son talent, l’univers qu’elle a crée et les personnages qu’elle y fait vivre. Cette femme est une QUEEN. Voilà. J’aime d’un amour incroyable Six of Crows et j’avais adoré le premier tome de Grisha. Et le deuxième tome … Je l’ai adoré aussi ! Bon, je ne pourrais jamais aimer autant Grisha que SoC, pardon. Mais c’est quand un univers et une histoire de folie.

Dans ce second tome, on retrouve Alina en bien mauvaise posture. Elle se cache, elle tente d’échapper au Darkling, mais c’est un peu le sous estimer de penser que tu peux traverser Ravka, à l’aise, sans te faire repérer. Elle va de nouveau être entraînée dans des situations qui la dépassent et elle doit surtout faire face aux changements qui s’amorcent en elle. Entre son pouvoir, le destin de Ravka, son cœur et sa quête pour la survie, Alina est forcée de prendre des décisions difficiles.

J’ai vraiment été happée par ce second tome, encore plus que par le premier. Il n’y a pas non plus masse d’action, mais il y en a suffisamment pour ne pas s’ennuyer et, surtout, les intrigues de pouvoir, les luttes pour la survie, la complexité de l’univers et la perfection des personnages te rendent accro. J’ai adoré voir l’évolution d’Alina, et ce depuis le premier tome. J’ai aussi adoré ressentir son tiraillement, voir son dilemme permanent entre ce qu’elle était et ce qu’elle sent qu’elle devient. J’ai trouvé ça particulièrement bien fait et vraiment captivant. Dans ce second tome, j’ai un peu plus apprécié Mal qui est un personnage intéressant, même s’il reste secondaire pour moi et que je n’aime pas forcément ce qu’il implique pour Alina (même si je sais que c’est parfois bénéfique, j’ai l’impression qu’il la tire en arrière …). Le Darkling est moins présent mais reste tout aussi fascinant. Mais la palme d’or revient à Sturmhond, Nikolai ou peut importe comment vous l’appelez. Ce gars, c’est bae. Leigh Bardugo a un talent incroyable pour nous sortir des personnages masculins pile comme on les aime, des personnages dont on est obligés de tomber amoureux. Voilà.

Comme dans Six of Crows, j’ai ADORE suivre les relations entre les personnages et surtout, surtout, leurs échanges. C’est plein d’esprit, de répartie, de sarcasme et j’adore ça. J’étais aux anges durant les échanges entre Mal et Alina ou tout ceux avec Nikolai. C’est vraiment un énorme plus à mes yeux : les dialogues de Leigh Bardugo sont juste savoureux.

J’ai trouvé l’intrigue et son développement vraiment bien fait : c’est pensé et maîtrisé par l’auteur, tout comme l’univers et ses personnages qui restent toujours cohérent. Je ne rentrerais pas dans les détails parce que je ne voudrais pas spoiler mais, franchement, ce second tome est GENIAL. Vraiment. Je l’ai dévoré et j’y pensais tout le temps. Je n’ai qu’une hâte : avoir la suite !

Je sais que je le dis souvent (et je ne suis pas la seule), mais franchement, lisez Leigh Bardugo. Je trouve qu’elle a un talent incroyable et ses histoires me transportent à chaque fois. Ma saga préférée restera Six of Crows (parce que voilà quoi, c’est du génie, il y a les Dregs et il y a Kaz) mais Grisha est une excellente saga qui vous transportera à coup sûr !

Marie ❤

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.