Un roman singulier et profond…

Noah est un adolescent qui vit dans l’Illinois. Il est sur le point d’entamer sa dernière année de lycée. Dans des chapitres courts, il nous parle de sa famille, de ses meilleurs amis Val et Alan, de toutes ces choses qui le passionnent, de ses Etranges Fascinations, mais aussi de son désintérêt pour la natation alors que tout le monde l’encourage fortement à poursuivre dans cette voie pour décrocher une bourse. J’ai beaucoup aimé faire la rencontre de ce garçon, plonger dans ses pensées, découvrir ce qui le fait tant douter parfois.

Si ce début de roman pourrait sembler ordinaire, Noah fait nettement la différence. C’est d’ailleurs ce qui rend les romans de David Arnold si intéressants. Ses héros sont uniques et c’est toujours incroyable de découvrir leur vision de la vie. Et voilà que Noah nous mène jusqu’à une soirée un peu trop arrosée, qui va bouleverser son monde. Rien que ça.

Du jour au lendemain, Noah perçoit des changements autour de lui. Des petits changements qui rendent alors notre lecture bien étrange et confuse pendant un bon moment. On ne sait pas exactement ce qui est arrivé à Noah, mais il y a clairement quelque chose qui ne tourne pas rond. Il faut alors s’accrocher pour comprendre où l’auteur veut réellement en venir, pour comprendre quel genre de réflexions il veut amener dans son récit.

Sans trop vous en dévoiler, je peux au moins vous dire que Noah et le lecteur ont droit à une expérience insolite. Une expérience qui nous invite à pousser la réflexion, qui tourmente notre héros avec des questionnements qui étaient déjà bien présents dans sa vie d’adolescent. J’ai trouvé ce jeune héros tellement mature dans ses réflexions que c’en était effrayant. (Mention spéciale pour toutes les références culturelles présentes dans ce roman, avec lesquelles je me suis régalée et qui ont rendu ce jeune personnage encore plus attachant.)

Verdict : David Arnold nous offre un roman singulier, profond et intelligent. J’ai finalement ressenti la même chose qu’avec ses romans précédents. J’ai chaque fois l’impression de connaître ses héros par coeur, et de les comprendre comme personne, une fois la dernière page tournée. Toutefois, je ne suis pas sûre que tout le monde accrochera au fil de pensées de Noah, parfois complexe et franchement décousu. J’avais toujours un peu peur de perdre ce fil, de passer à côté de quelque chose. Alors j’ai pris mon temps, j’ai écouté Noah et la fin de cette lecture a été parfaite. Elle sonne juste et notre héros semble avoir trouvé les réponses à ses questions.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.