THE RAIN, T2 un post-apo original et glaçant !

Le premier tome de cette duologie m’avait vraiment séduite. Malgré quelques petits couacs j’avais tout de même dévoré cette histoire et l’avait trouvé particulièrement originale. Alors quand j’ai eu l’occasion de découvrir la suite des aventures de Ruby je n’ai pas hésité une seule seconde vous imaginez bien.
« Après l’apocalypse » est pour moi meilleur que le premier tome. C’est très rare que j’apprécie davantage une suite à son premier tome et pourtant ce fût le cas avec « The rain ». Davantage de profondeur, un univers toujours aussi travaillé et des révélations dangereuses ont réussi à me captiver du début à la fin.
Alors bien évidemment certaines choses ont continuer à me déplaire et pourtant je n’ai pas vu les chapitres défiler, beaucoup trop absorbée par cet univers qui me donnait des sueurs froides.

Tout comme dans le premier tome de « The rain » ce qui me plait beaucoup c’est l’ambiance de ce bouquin.
J’ai adoré retrouver cet univers post-apocalyptique si bien construit et si glaçant. C’est encore une fois bien mit en place. Encore une fois c’est terrifiant et glauque à souhait par moments. Ça à beau être destiné à la jeunesse, certains passages sont très durs et détaillés et je suis certaine qu’ils pourraient choquer les âmes sensibles très facilement alors faites attention. J’ai été complètement hypnotisée par la plume de l’auteure et sa manière de nous emmener exactement là où elle veut nous emmener.
C’est lugubre et parfois terrible mais c’était surtout très bon. J’ai ressenti la même chose que durant ma lecture du premier tome. Une intrigue assez simple mais tellement bien menée qu’on se laisse prendre au jeu. Je trouve toujours aussi fabuleux et original d’avoir créer cette apocalypse et cette fin du monde en quelque sorte autour de la pluie. L’eau qui devient mortelle. On sent que tout s’accélère et c’était vraiment génial. Malgré qu’on soit toujours dans le même schéma que dans le premier tome on ne se lasse pas de suivre Ruby dans son quotidien parce que la situation est encore différente de celle des débuts car on se retrouve plusieurs mois après le drame justement, c’est encore plus épouvantable et sinistre. On apprends de nouvelles choses, l’intrigue avance tranquillement et ça se lit vraiment tout seul. Un petit regret par contre car quelques réponses à nos questions restent de gros points d’interrogations.

Dans le premier tome j’avais eu beaucoup de mal avec Ruby, avec son côté très immature et très enfantin. Alors même si par moments cette facette-là de sa personnalité revient il reste quand même plus tolérable que dans le premier tome.
Mais ce qui m’a par contre beaucoup plu c’est l’évolution de nos personnages. On les voit changer, grandir, s’endurcir. Ruby m’a particulièrement intriguée car l’auteure aborde à travers elle la folie. J’ai adoré découvrir ce côté psychologique que je n’attendais absolument pas dans ce roman.
Ruby vit maintenant depuis plusieurs mois seule et on prends conscience des catastrophes autour d’elle. On prends conscience de la crasse dans laquelle elle vit, de sa santé mentale qui se dégrade, de son comportement un peu fou par moments et on comprends que tout ça l’a rendu dingue. Le manque de vivres, le manque d’hygiène, la perte de ses proches ainsi que la solitude. On la sent moins nette d’esprit et durant les 100 premières pages c’est des passages qui m’ont glacés le sang tant je l’ai vu être totalement incohérente et se perdre elle-même. Une mise en bouche particulièrement terrible n’est-ce pas ? Et pourtant c’est ce qui m’a le plus plu. La narration est toujours aussi sympa, le fait qu’elle nous parle a nous directement apportait vraiment beaucoup de rythme et c’était génial de pouvoir suivre toutes ses péripéties de cette manière comme si elle nous consultait de temps à autre. Il y a toujours cette petite touche d’humour et ce sarcasme. Je sais que ça a pu déplaire à certains mais moi j’ai trouvé ça nécéssaire. Ça l’aide à dédramatiser la situation et à essayer de ne pas penser à toutes les horreurs qu’elle à pu voir.

Le chemin que prends l’auteure est plutôt sympa bien que ce soit très classique.
C’est un peu dommage dans le sens où le thème de cette histoire apocalyptique était vraiment novateur avec la présence de la pluie mortelle et pourtant la direction que prends le bouquin reste vue et revue. Malgré tout c’est agréable à suivre bien que ce soit quelque chose qu’on a déjà pu rencontrer plusieurs fois. J’aurais aimé que l’auteure parte dans quelque chose de différent et de plus original au lieu de faire un scénario qu’on a tous déjà croiser dans ce genre de bouquin.
Attendez-vous également à quelques longueurs. Elles m’avaient un peu dérangés dans le premier tome et malheureusement c’est aussi quelque chose que je reproche dans cette suite. Bien que je ne me suis pas ennuyée une seule fois je ne pouvais pas m’empêcher de constater qu’on tournait en rond. Au milieu du roman on stagne un peu, j’avais l’impression de ne pas avancer et de revenir sans cesse sur mes pas. On apprends plusieurs choses et passée la moitié du bouquin elle revient au même point comme si rien ne s’était passé. C’est regrettable car c’est très prenant et ça reste rythmé mais ça manque d’un peu d’action et de vrai retournement de situation pour être totalement addictif et surprenant !
Néanmoins j’ai adoré découvrir de quelle manière les gens réagissaient à cette terrible catastrophe. Alors bien évidemment on avait déjà un avant goût dans le premier tome. Mais dans cette suite on monte clairement d’un grade. On aperçoit les limites qui ont été franchies, la paranoïa, la folie qui s’installe. Les gens sont prêt à tout. On comprends que certains vrillent totalement, d’autres tentent de s’en sortir seul ou de trouver un remède… peut importe le prix à payer… C’était terrifiant. Je vous recommande cette très bonne duologie qui se dévore en un clin d’oeil !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.