Une sombre trilogie pour ados se termine…

Après les évènements du deuxième tome, après le courageux soulèvement, Midgard a retrouvé un peu de son indépendance. Mais la menace n’est pas écartée pour autant. Les habitants craignent toujours le retour de Hob qui les tyrannise depuis des siècles…

Dans ce troisième tome, Leif doit partir en mission de l’autre côté de la Barrière, pour découvrir ce qui pourrait permettre aux hommes de vaincre leurs ennemis, définitivement. Nous quittons alors Midgard pour explorer l’extérieur et tout comme Leif, on a encore beaucoup de choses à apprendre sur cet univers. Nous faisons entre autres des découvertes sur les Djinns qui m’ont beaucoup surprise. Ce voyage se révèle très vite nécessaire pour les hommes, mais il est surtout fait de rencontres inquiétantes et de nombreuses épreuves difficiles pour notre jeune guerrier. Son audace et sa détermination sont mis à rude épreuve.

En parallèle de l’aventure de notre héros, nous gardons tout de même un œil sur Midgard. En l’absence de Leif, c’est Kwin notre repère et c’est une mise en avant bien méritée pour cette jeune fille intrépide qui a précédemment fait ses preuves. Elle joue un rôle primordial (et inattendu) dans cette nouvelle aventure et j’ai beaucoup aimé la suivre dans ce troisième tome. La menace de Hob pèse toujours sur la population mais on ne sait pas exactement quand il va frapper. Une chose est sûre, quand il frappera, il frappera fort…

Si j’ai trouvé l’enchainement de certains évènements un peu rapide dans ce dernier volume, j’ai adoré les descriptions très visuelles qui nous accompagnent tout au long du roman. Cela reste le point fort de cette trilogie. Les scènes d’action, les lieux… on est complètement immergé dans ce monde futuriste et sombre, et on se laisse facilement emporter par le récit. Et je ne vous parle pas des nombreux affrontements qui se déroulent sous nos yeux, quand les lames et les armures s’entrechoquent, quand le sang coule. Ses passages sont à couper le souffle et nous rappellent à quel point ce monde peut-être impitoyable. D’ailleurs, on compte des pertes énormes et rapides dans ce final, j’en reste encore un peu choquée et c’est peut-être pour cette raison que ce tome n’est pas mon préféré.

Verdict : Une sombre trilogie pour ados se termine et je ne suis pas déçue par la découverte. Joseph Delaney nous présente un monde incroyable et inquiétant où les Hommes sont soumis à des créatures redoutables. Tout où long de l’aventure on se demande si Leif et ses compagnons arriveront à vaincre le terrible Hob, si ils arriveront à rendre le monde aux humains, à leur rendre leur liberté. Je vous laisse le découvrir dans ce troisième tome qui se veut épique, mémorable. Mais attention, fin ouverte à l’horizon…

« … Je me propose de te tuer sous les yeux de Leif. Je te ferai périr à petit feu, ton agonie sera lente et terrible. Je me délecterai du spectacle de ton supplice. Fais-le savoir à Tyron. Dis lui également qu’il figure sur la longue liste de ceux que j’envisage de supprimer. Le châtiment que je vous réserve sera sans fin. Même les innocents souffriront et mourront, même ceux qui n’ont pris aucune part au soulèvement … « 

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.