Repartons en quête de l’astrolabe…

Après un premier tome riche en aventures, j’avais particulièrement hâte de découvrir cette suite et repartir en quête de l’astrolabe. J’avais hâte de retrouver Etta et Nicholas, nos deux héros désormais séparés, non seulement par la distance mais aussi par des siècles. Les deux partenaires sont épuisés, et ont tous deux de gros ennuis. Mais ils continuent malgré tout à avancer avec la même détermination vers leur objectif commun, celui de mettre la main sur l’objet tant convoité. Ils nous embarquent alors pour deux aventures mouvementées …

Nos héros se lancent sur de nouvelles pistes et de nouvelles difficultés se dressent sur leurs routes. Tout au long de leur voyage à travers le temps, on se demande comment ils vont bien pouvoir réussir à mettre un terme à cette guerre entre voyageurs qui s’éternise. Est-il bon de rechercher l’astrolabe? Quelle décision prendront-ils lorsqu’ils auront mis la main dessus? Les événements sont bien difficiles à anticiper et on s’interroge sur l’issue de toute cette aventure. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié que l’auteure joue avec les événements historiques, et invente une chronologie alternative. Les actions de nos héros ont des conséquences et c’est ce qui rend l’aventure si périlleuse. Puis une autre question persiste depuis le début de la lecture : Etta et Nicholas se retrouveront-ils un jour?

Là où cette suite m’a un peu déçue, c’est dans son scénario particulièrement lent. On est loin du rythme du premier tome. Leur quête a beaucoup de mal à avancer et il en est de même pour les six cent pages de lecture. Il est difficile de mettre la main sur les informations dont ils ont besoin et quelques longueurs se sont alors faites ressentir ici et là. Pour ces raisons, mon rythme de lecture a été très irrégulier et j’ai dû faire des pauses régulièrement pour ne pas être décourager et décrocher.

Cependant, je ne peux pas dire que je me suis ennuyée lors de leurs voyages respectifs. Je me suis laissée embarquer sans mal dans leur fuite, leurs courses folles, les différents affrontements. Il y a aussi la présence de personnages secondaires qui apportent un peu de dynamisme, Etta et Nicholas étant tous deux accompagnés par des personnages éxubérants, mystérieux et surprenants, qu’on prend plaisir à découvrir.

Au final, Passenger reste une duologie passionnante qui nous fait voyager autour du globe et à travers les siècles. Et malgré les quelques longueurs de ce deuxième tome, je garderai un bon souvenir de cette aventure, riche et mouvementée et de ces deux héros.

Article disponible sur le blog : https://revesurpapier.blog4ever.com/passenger-de-alexandra-bracken-tome-2

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.