Les ombres de Julia – Tome 2, coup de coeur pour la créature intérieure

Ce tome 2, je l’attendais avec une grande impatience. Immense, même. J’avais vraiment aimé le premier et son univers si atypique et bien développé. Jamais je n’aurais pu imaginer les évènements de ce deuxième opus, ni que l’univers proposé par Catherine Eagan puisse s’étoffer à ce point. Déjà, bon point, la traductrice du premier tome, Jacqueline Odin, est aussi en charge de ce deuxième volet des aventures de Julia. Et ici, je trouvais cela plus que capital. En effet, nous sommes dans un Univers totalement imaginaire et très très riche en Histoire, vocabulaire et politique. La Magie qui met en mouvement le tout est également bien spécifique et la sorcellerie abordée sous un axe fascinant.

Même si ma lecture du premier tome remonte au mois de mars 2018, je n’ai pas mis longtemps à me replonger dans ce tome et situer les évènements. Julia est toujours notre narratrice et elle commence à prendre conscience de ses réelles capacités. Toutefois, les limites sont parfois poussées et c’est pas toujours pour le mieux… Plus que jamais, Julia va devoir comprendre qui elle est, ce qu’elle est et les conséquences de ses choix sur le monde. Un sacré poids sur les épaules de la jeune femme mais Julia accepte sa destinée et est très volontaire. Quand on n’a plus grand chose à perdre et qu’on a commis l’irréparable, tout est bon pour se racheter. Ou presque. Parce qu’entre les nouvelles rencontres et les découvertes capitales pour la survie du Monde, Julia va vraiment devoir se prendre en charge et affronter ses pires craintes seule. Si elle veut sauver son précieux Théo mais aussi son « gang » et son frère, elle n’aura pas vraiment le choix que d’affronter qui elle est.

C’est donc un épisode riche en rebondissements et découvertes. Les personnages sont toujours aussi soignés, développés et j’ai aimé ce que Julia devient ici. Elle grandit considérablement et nous allons au delà de la simple quête initiatique. Les autres personnages auxquels nous étions habitués seront légèrement en retrait, à l’exception de Mme Och, afin de laisser la porte ouverte aux nouveaux arrivants dans un quotidien rythmé par la peur d’être découvert. Mention spéciale au personnage de June, que j’ai vraiment aimé et que j’espère revoir. Pia est toujours aussi… Pia. Je n’en dis pas plus, vous aurez le bonheur de la redécouvrir. Dek pour sa part se trouve dans une situation plus confortable, nouvelle. Bianka tente de protéger Théo de tout son corps et de tout son coeur, et est très liée à Julia dans cette épreuve. Mme Och est toujours aussi difficile à cerner et cela va d’ailleurs constituer une bonne partie de l’intrigue puisque Julia ne lui fera pas vraiment confiance et prendra toujours plus de risques.

La sorcellerie est toujours évidente, au coeur même de cette histoire fantastique et les récits de sorcières ou encore les rencontres sont vraiment très intéressants et palpitants. J’ai adoré en apprendre plus sur les origines de ce Monde et de la magie, sur le jeu de pouvoir et d’intimidation, sur Marike, Cazmir, Le livre de la Perturbation et tout ce qui tourne autour. J’ai adoré la rencontre avec Roche Ruga, personnage incroyable pour lequel rien n’est oublié. Ce qui est, d’ailleurs, à mon sens, à l’image du roman en lui-même : riche, précis, détaillé, palpitant et efficace. Un véritable Page Turners, c’est certain. Je n’ai qu’une hâte : la suite. Car Julia nous fait vivre un terrible cliffhanger et sait désormais beaucoup plus de choses à son propre sujet… Cela risque de ne pas rigoler dans le prochain tome. Alors le verdict tombe, ce tome est un coup de coeur !

La créature intérieure, tome 2 de la série Les ombres de Julia se fait encore plus captivant et addictif que le premier opus. Ici, nous prenons vraiment conscience de l’ampleur du travail de l’autrice à nous offrir un univers palpable et hautement complexe. La magie infuse ce monde qui étrangement ne peut que faire écho à notre réalité. Julia, en pleine quête initiatique, va devoir prendre des décisions capitales et les vies en jeu rendent le récit haletant. Des personnages toujours aussi bien modelés. C’est un coup de coeur !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.