Le poseur de bombes est parmi eux…

Ce jour-là, six adolescents se sont rendus au lycée avec une idée bien précise en tête. Quand la première bombe explose, ils finissent tous les six piégés à l’intérieur de l’école, avec leurs secrets, leurs doutes. Malheureusement, il ne s’agit pas d’une explosion isolée et le poseur de bombes est l’un d’entre eux …

Dans ce roman, nous suivons six lycéens les uns après les autres, dans des chapitres relativement courts. On fait alors la connaissance de Diana, Tad, Rashid, Z, Cassandra, Frankie, six adolescents très différents. On passe de la fille populaire au sportif, du jeune musulman à l’élève qui n’a pas réussi à s’intégrer. Ils ont tous quelque chose à raconter et ce qui les préoccupe les rend complètement à cran. Certains d’entre eux sont à bout, d’autres ont envie de se faire entendre ou étaient même sur le point de faire une grosse bêtise.

On sent que cette journée va bouleverser leur vie d’une façon ou d’une autre, et petit à petit on découvre ce qui ronge chaque personnage. C’est à travers leurs situations personnelles et/ou familiales parfois compliquées que l’auteure parle de religion, de racisme, d’orientation sexuelle, d’harcèlement. Le roman est peut-être un peu court pour approfondir tout ça, mais ils sont tout à fait légitimes. On se demande ce qui a bien pu pousser l’un des personnages à un acte aussi extrême.

L’auteure nous fait aussi part de l’heure à laquelle se déroulent les évènements et voir les minutes s’écouler au fil du récit rend la lecture pressante et prenante. On vit le drame aux côtés des personnages, de 8h35 à 14H04 très exactement. C’est le genre de roman qu’on lit d’une traite et dans lequel on se laisse vite porter par le rythme. J’ai adoré ça, malgré un contexte qui reste terrible.

Verdict : C’est un peu court mais c’est efficace ! Même si certains personnages ne m’ont pas fait grande impression, je n’ai eu aucun mal à me mettre à la place de ces adolescents piégés. La lecture se veut rapide et prenante et elle n’est pas seulement portée sur l’angoisse de nos personnages à l’idée de ne pas réussir à sortir du lycée sain et sauf. Certains thèmes abordés restent délicats.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.