La vengeance des étoiles – Tara Sim

Sept ans. Pendant sept longues années, Anguille a été exploitée, maltraitée par Zharo afin d’éponger les dettes de ses parents. Alors qu’elle touche sa liberté du bout des doigts, la jeune fille se voit offrir la possibilité de pouvoir se venger de ce monstre. Devenue comtesse, elle s’approche de Cayo, fils d’un des responsable, prête à tout pour faire payer les coupables. Mais à ce jeu de dupes, a-t-elle bien toutes les cartes en main ?

Sous ses airs de « Comte de Monte Cristo », ce roman dépeint une quête de vengeance et de vérité passionnante ; il m’a fallu peu de pages pour entrer pleinement dans l’histoire, et très vite les chapitres ont défilé. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé l’alternance entre Amaya et Cayo, deux personnages que j’ai adoré découvrir. La force, la détermination, la liberté de la première, le passé, la sensibilité, l’attachement du second à sa sœur. Le fait également que, même si l’on a l’amorce d’un rapprochement, le tout n’est ni trop mièvre, ni facile. En réalité, l’univers est plutôt brutal, impitoyable : on a des morts, des magouilles, de la violence, on voit également les ravages des dépendances (alcool, drogues) ou la maltraitance des enfants.

Enfin et surtout, j’ai aimé l’ambiance particulière, presque poisseuse de Moray, ville mystérieuse, dangereuse, où les secrets sont légion.

Pour ne rien gâcher, ponctué de rebondissements et de révélations, le roman se termine par un retournement de situation qui donne envie de vite découvrir la suite.

Vous l’aurez compris, ce roman aura été une belle découverte. Vengeance, complots, secrets, méfiance, personnages attachants : tout est réuni pour vous faire passer un bon moment ! Alors, qu’est-ce que vous attendez ?

Poster votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.