EVERLESS, T1

❝ Bienvenue à Everless. Le royaume où tout se paye avec du sang.
Votre temps est précieux. Votre temps est compté.
Le premier mot qui me vient à l’esprit en pensant à cette histoire est : original. Vendre son sang pour gagner de précieuses semaines, de précieux mois. C’est une idée à la fois tordue et extrêmement intelligente. J’ai passé un super moment. J’ai trouvé l’intrigue bien menée, le fait qu’il y a ai énormément de mystère tout au long du récit ne rendait le personnage de Julie que plus intriguant. J’avais envie de savoir si elle allait pouvoir aller au bout de sa quête, si elle allait pouvoir avoir ses réponses, si elle allait enfin trouver la paix.

La première partie de ce bouquin m’a totalement emportée. J’étais dedans dès les premières pages, totalement absorbée par l’univers, par la plume de Sara Holland. J’ai aimé découvrir la misère qui règne hors du château, la vie que mènent ceux qui sont obligés de vendre leur sang, ceux qui sont obligés de sacrifier leur temps pour survivre. Et puis voilà Julie qui débarque à Everless et pour moi tout s’est un peu gâté. J’ai adoré attention qu’on s’entende, j’ai réellement apprécier chaque page et pourtant je ne peux m’empêcher d’être légèrement déçue par la tournure que prenait l’histoire. Il y a de nombreuses longueurs, on la suit dans son quotidien de servante, essayant de se rapprocher de la reine pour découvrir ses secrets et je dois bien avouer que j’aurais apprécié un peu plus de dynamisme et d’action.

On est plongés dans une atmosphère dangereuse, entre complots, pouvoir, mensonges et magie. Et pourtant ce roman n’est pas parfait. J’ai manqué d’un peu plus de profondeur. J’ai également eu quelques soucis avec certains personnages. Bien que j’ai adoré Julie je l’ai trouvé bien naïve de croire que dès ses premiers jours au palais elle allait découvrir les réponses aux questions qu’elle se posait. Elle se confie trop rapidement aux gens et cette naïveté m’a parfois énervée tant j’avais conscience qu’elle n’avait gardé aucun de ses secrets à l’abri. Il y a de réelles révélations dans le dernier quart du roman que je n’avais pas vu venir et qui sont à mon sens bien introduites. Malgré tout je n’ai pas été convaincue par la tournure que prenait le roman, je ne sais donc pas si je me plongerais dans le second tome à sa sortie ou si je laisserais de côté cette histoire.❞

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.