Diabolic 2 : un deuxième tome encore pour époustouflant que le premier !

Franchement, j’ai adoré ce deuxième tome. Vraiment. J’ai été happée, encore plus rapidement que par le premier tome, qui m’avait déjà fasciné. J’avais d’ailleurs un peu peur en me lançant dans ce deuxième tome, déjà parce que je craignais qu’il ne soit pas à la hauteur du premier, ensuite et surtout parce que j’avais peur d’avoir oublié ce,qui se passait dans le 1. Parce que c’est une pépite, mais une pépite COMPLEXE.

Heureusement, le tome 2 est très bien fait, dans le sens où il fait des rappels subtils de ce qui s’est passé avant. Il n’y a pas un chapitre en mode « aloooors, voilà ce que vous avez sans doute oublié« , mais c’est intégré et ça m’a beaucoup aidé !

Que dire d’autre sur ce roman ? J’ai trouvé qu’il y avait moins de longueurs que dans le premier tome. C’est même action sur action, rebondissement sur rebondissement, révélations à gogo et découverte de cet univers absolument incroyable. Je ne me remets d’ailleurs pas de la construction de cet univers. La géographie, l’histoire, la religion, la politique … tout est pensé et parfait.

D’ailleurs, parlons-en de la politique. Elle prend encore plus de place dans ce tome 2. Il faut dire que toutes les actions ont lieu justement parce qu’il y a une intrigue politique derrière. Et quelle intrigue ! C’est un jeu politique absolument fascinant. Des alliances, des trahisons, des plans sur le long terme, des revendications de tous les côtés… On ne va pas se mentir, c’est complexe. Mais si c’est complexe, c’est justement parce que c’est hyper bien fait. L’autrice à tout pensé jusqu’au bout et ça se sent.

Parlons des personnages. Bah oui, un peu quand même. Deux chouchous dans cette saga : Némésis (badass et tellement intéressante) et Tyrus (bébounet d’amour, intelligent, rusé, profondément bon et adorable). Suivre ces deux là, c’est un vrai plaisir. Séparément, ils sont déjà captivants, mais tous les deux … Pfiouuuu. Leur relation est super bien faite, jamais niaise et toujours prête à relancer et complexifier l’intrigue.

J’ai repoussé ce moment le plus possible, mais je dois parler de la fin. Cette fin qui m’a brisé le cœur. Enfin, pour être exacte, mon cœur s’est fissuré progressivement au cours de ma lecture, pour éclater en mille morceaux à la fin. Franchement, ce qu’ils affrontent, c’est inhumain. Et cette fin… C’est inhumain aussi et si je n’étais pas aussi fan d’elle, j’en voudrais à l’autrice de nous faire subir ça. Mais comme je suis une chouette fille, je vais lui laisser une chance de se rattraper dans le tome 3. SJ, on veut un happy end, d’accord ?

Bon, vous l’avez compris, j’ai adoré ce second tome. En gros, pour moi, vous prenez le tome 1 qui est déjà une pépite, vous enlevez ce qui laissait un peu à désirer mais vous garder tout ce qui est bien. Vous rajoutez de l’action, des plots twists à gogo et une bonne dose de brisage de coeur et BIM, vous avez votre Diabolic 2. Un chef d’oeuvre.

Marie ❤

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.