Chronique Eve of Man

Lorsqu’on a eu le communiqué de presse, j’étais très intriguée par le roman, j’avais envie de le découvrir et puis même, on ne va pas se mentir, la couverture est sublime 😍

J’étais un peu perdue à la lecture des premiers chapitres, mais une fois que j’ai saisi qu’il s’agissait alternativement des points de vues de nos deux personnages principaux, j’étais parée pour l’attaquer. J’ai trouvé ça hyper intéressant parce que oui, si jamais il ne naissait plus de femmes, et que d’un coup on en aurait une plus de 80 ans depuis la naissance de la dernière, comment pourrions nous réagir ?

On va démarrer le roman en suivant Eve qui vient de fêter ses 16 ans, et cette année sera décisive puisqu’elle va rencontrer des prétendants afin de pouvoir procréer, et espérer avoir des filles pour repeupler le monde. Le thème principal du livre m’a plu, c’est une bonne dystopie comme je les aime 😏 Mais j’avoue qu’il y a quelques petits éléments qui m’ont dérangée, que j’aurais aimé être plus développés.

Eve a vécu dans un cocon technologique toute sa vie, et sa seule amie est Holly, un hologramme technologique qu’un homme contrôle à distance. C’était un peu difficile à imaginer ce monde futuriste, le peu de femmes restantes sont obligées de vivre dans des sanctuaires où des lieux bien précis rassemblées pour échapper aux dangers. Ce qui m’a un peu dérangée, c’est parfois l’acJtion précipitée, et une conclusion un peu trop rapide à mon goût, parfois j’ai trouvé qu’en un claquement de doigts, hop le problème était résolu.

J’attendais un roman avec des reflexions et actions plus poussées, mais ça reste une bonne lecture, et il me tarde de lire la suite !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.