L’Elite [Tome 3] : Une révolution, une révélation dans le genre de la dystopie, coup de coeur !

elite

Voici la conclusion de ma trilogie coup de cœur de l’année (pour le moment) et quel plaisir de retourner dans cet univers dangereux et rempli d’actions ! Contrairement aux tomes précédents, Joelle Charbonneau a mis en avant l’aspect psychologique, le dilemme interne à Cia plutôt qu’une suite de rebondissements époustouflants.

Si la première partie de ce troisième opus est lente et ramène plus aux réflexions inhérentes au protagoniste principal, la deuxième quoique plus courte met en exergue une accélération vers un dénouement intéressant. Je suis très sévère avec les fins de dystopies (Hunger Games, Divergent) et aucune n’a jamais réussi à combiner, développer une logique qui emmène le lecteur jusqu’au final explosif. C’est-à-dire garder un rythme similaire durant les trois tomes. Si cette fin de saga n’est pas l’exception qui confirme la règle, la fin permet de démontrer que rien n’est encore joué et que personne pas même l’héroïne ne peut détruire en quelques mois un système gouvernemental corrompu et malsain de plusieurs années.

La force de cette trilogie repose sur une intrigue puissante associée à des personnages ambiguës qui ne sont ni des spécimens machiavéliques ni des clichés de bonté. De surcroit, j’aimerais souligner le nombre de phrases qui mériteraient d’être retranscrite dans un livre de sagesse. En effet l’auteur met bien en avant le message essentiel du premier tome: nous ne sommes pas définis par nos performances scolaires, nos choix font ce que nous sommes.

Ainsi le personnage de Cia se retrouve malgré elle dans une situation extrêmement difficile, celle de tuer les principaux responsables du test. Si ce fait pourrait dérouter n’importe qui, j’aurai préféré que ce dernier tome se concentre vraiment sur l’action au lieu de passer beaucoup de temps sur les préparatifs de ces assassinats de masse. Néanmoins la manipulation forgée par l’auteure est vraiment extraordinaire, ainsi ce dernier test est plus le plus meurtrier !

Sans pour autant que ce dernier volume soit le meilleur de la trilogie, j’ai passé un excellent moment de lecture qui mérite un grand succès ! Une saga pour tous les fans d’Hunger Games et de Divergent, une véritable révélation !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.