Une romance de noël !

« J’ai lu quelque part qu’une personne lambda prend trente-cinq mille décisions par jour. Ce chiffre m’est resté en tête, parce qu’il est énorme. Accablant. Paralysant. C’est le genre d’info qui me donne envie de rester au lit toute la journée, la tête sous les couvertures. »

Un nouveau roman s’ajoute à cette collection de romances que j’adore et j’avais hâte de m’y plonger en décembre. On y rencontre Paige, une ado de dix sept ans, qui a de grandes difficultés à prendre des décisions, à faire des choix. De peur de passer à côté de quelque chose ou de faire des erreurs. Ça la paralyse au quotidien et c’est terrible. C’est notamment ce qu’il se passe avec son meilleur ami dont elle est amoureuse. Elle ne sait pas si c’est une bonne idée de le laisser lire la lettre écrite à son attention …

Finalement, l’auteure nous propose de suivre deux scénarios et c’est plutôt chouette. Paige voit deux destins se réaliser en parallèle. Dans l’un, son rêve de visiter New York prend vie. Dans l’autre, elle passe Noël dans un chalet avec son meilleur ami et sa famille. Ces deux séjours ne sont pas anodins et on sait bien ce qu’ils représentent pour notre héroïne. J’étais donc très curieuse d’en connaître l’issue parce qu’on sent que les différentes péripéties risquent de lui en apprendre beaucoup sur elle-même et peut-être l’apaiser, la conforter un peu dans ces choix futurs. Paige en a clairement besoin.

Ce n’est pas qu’une romance de Noël et j’ai été ravie d’y retrouver un sujet sérieux qui est à mon sens nécessaire en littérature ado. À travers la personnalité et les incertitudes de Paige, l’auteure choisit de parler des troubles anxieux. Paige ne se sent pas toujours très bien quand elle doit prendre une décision. Elle ne fait que réfléchir encore et encore, fait tourner mille scénarios dans sa tête, s’inquiète. Ce sujet y est finalement bien traité malgré la légèreté du récit et la romance bien présente. On a un bel équilibre et j’ai passé un très bon moment.

« – Tu es en train de me dire que j’aurai des regrets quoi que je fasse ?
– C’est Kierkegaard qui le dit, pas moi.
– Mais tu ne me racontes pas ça par hasard.
– À mon avis, si tous les chemins mènent au regret, autant faire ce que l’on veut. »

Poster votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.