Une belle surprise !

Un homme est retrouvé mort. Baz Kabongo est arrêté et accusé du meurtre. Ses deux amis, Vic et Mad, viennent clamer son innocence en racontant ce qu’il s’est réellement passé. Pour comprendre toute l’histoire, il faut remonter huit jours plus tôt. Parfois plus loin encore. Vic et Mad ont bien des choses à nous raconter …

Nous voilà en salle d’interrogatoire et pourtant, ce roman n’est pas un roman policier. Oui, il y a bien eu un mort. Oui, la police enquête. Mais ce qui compte réellement c’est tout ce qu’il y a eu avant. C’est un roman plus intime qui nous attend, dans lequel deux adolescents nous racontent leur passé, leur rencontre. En fait, on ne sait pas tellement où l’on va, mais Vic et Mad se chargent de nous guider tout au long de leur témoignage, à coup de retours en arrière. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en commençant Libres et Affamés…

Vic est le personnage central de ce roman. Un personnage fort attachant. C’est un garçon qui a perdu son père et qui a vu sa mère se remarier. Il vient de partir de chez lui sur le coup de la colère et il a quelque chose à faire avant de rentrer. Quelque chose en souvenir de son père. Quelque chose qui lui tient très à cœur et qui pourrait l’aider à faire son deuil. Mais Vic est aussi ce garçon qui souffre d’une paralysie faciale. Son visage sans expression attire l’attention, les moqueries aussi. Et Vic nous bouleverse…

Puis nous faisons la rencontre de la bande des Kids of Appetite et il ne s’agit plus seulement de Vic. Baz, Mad, Nzuzi et Coco accueillent Vic et sont prêts à l’aider dans sa quête. On rencontre alors des jeunes gens qui n’ont plus d’attaches, malgré leur jeune âge pour certains d’entre eux. Ils sont très indépendants, ont le coeur sur la main. Mais ce coeur est surtout plein d’écorchures. J’ai trouvé ces personnages géniaux, épatants et là encore il n’est pas bien difficile de s’attacher à eux. J’ai aimé découvrir leurs histoires, leurs visions de la vie, lire leurs discussions pleines de sens, et aussi toutes les autres qui en ont un peu moins et qui sont souvent teintées d’humour. Et finalement, à travers une histoire d’amitié peu banale, les Kids of Appetite nous offre une belle leçon de vie.

Verdict : C’est une agréable surprise, dans la même veine que Mosquitoland. C’est une lecture profonde et émouvante. Les cinq protagonistes sont uniques, surprenants et nous embarquent sans aucun mal dans leur aventure, pour finalement nous confier quelques morceaux de leur vie. On ne peut lire deux romans comme celui-ci. On y aborde des sujets forts comme la famille, le regard des autres, l’amour, la violence et la guerre, mais de façon subtile, presque poétique, qui est propre à l’auteur. Définitivement, David Arnold est un auteur à suivre.

Article posté sur le blog : https://revesurpapier.blog4ever.com/libres-et-affames-de-vie-de-rire-et-d-amitie-de-david-arnold

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.