Un livre sur les livres qui marque et fait réfléchir.

Clara Evans est une adolescente qui, comme vous et moi (enfin je suppose), vit livres, mange livres et respire livres. C’est une véritable mordue de lecture qui a ses propres rituels ainsi que sa liste d’œuvres favorites qu’elle prend plaisir à ressortir dès que l’occasion se présente. Concrètement, son univers entier tourne autour des bouquins et certains ont même fait d’elle la personne qu’elle est aujourd’hui. D’ailleurs, elle est tellement passionnée qu’elle a décidé de créer une association — appelée « BookFan » — et de se proposer comme bénévole pour travailler dans la bibliothèque de Lupton Academy, sa prestigieuse école privée. Seulement, le jour de sa rentrée en dernière année, elle découvrira un peu par hasard (d’accord, « en fouillant » est un terme plus juste) que son proviseur, m. Milton Walsh, a dressé une liste de médias prohibés. Pour être plus claire, il a décidé d’enlever cinquante livres des rayonnages, comme ça, parce qu’il pense qu’ils vont à l’encontre des principes fondateurs de son établissement. De les censurer sans prévenir les élèves. De les réprouver. Pour la jeune fille, qui est une éternelle amoureuse des romans, cette situation est inacceptable. Elle essaiera donc de se faire entendre par l’administration, sans succès. Alors, elle mettra un plan en œuvre. Le but ? Monter, dans des casiers, une bibliothèque clandestine qui ne contient que des œuvres interdites pour prouver que les livres ne sont pas négatifs et qu’ils peuvent apporter de belles choses.

En tant que fervente lectrice, je me devais de lire cette histoire. Impossible pour moi de passer à côté, il fallait absolument que j’en sache plus. Verdict ? J’ai passé un chouette moment en compagnie de Clara. Mieux encore, j’ai adoré l’idée développée par l’auteur. J’ai adoré les messages qu’il a voulu faire passer (les livres peuvent influencer tout le monde mais pas de la même manière, entre autres) ; j’ai adoré les personnages, qui n’étaient ni gentils ni méchants (en effet, nous sommes face à des gens normaux qui ressentent des choses, agissent de telle ou telle façon et gèrent les situations qui se présentent à eux comme ils le peuvent parce qu’ils ont tous des sentiments qui leur sont propres, une histoire, un vécu) ; j’ai adoré le principe (un livre sur les livres) ; et j’ai adoré les mille et une références glissées par-ci par-là (les citer me prendrait trop de temps tellement il y en a).

En ce qui concerne notre jeune héroïne, j’ai envie de dire qu’elle m’a fait craquer dès les premiers chapitres. Je me suis reconnue en elle, c’était vraiment drôle (comprendra qui pourra). Le reste du temps c’était quelqu’un d’attachant et de fonceur qui croit en ses idées et veut les faire entendre. Pour elle, les livres ont un pouvoir et il ne faut pas les rejeter. Elle était amusante, pétillante, investie et j’ai pris plaisir à la voir évoluer et mûrir au fil de ses mésaventures. Il lui arrivait aussi de se remettre en question, de s’interroger et de prendre du recul. Suivre sa lutte intérieure et la voir douter, voilà des détails qui la rendaient encore plus crédible. Parlons maintenant des personnages qui l’ont plus ou moins accompagnée. LiQuiana Carson, Ashton Bricks, Jack Lodenhauer, m. Caywell, mme Croft, et tous les autres.. Ils étaient nombreux, pourtant, aucun ne m’a charmée ou même marquée. Je les ai trouvés fades, sans saveur, pas assez travaillés et mal exploités. Quel dommage !

Vous l’avez certainement déjà compris mais j’ai beaucoup aimé l’œuvre de Dave Connis, qui parle de livres (non, vraiment ?) et plus précisément de censure. C’est une histoire qui mêle injustice, frustration et amitié. C’est un livre sur les livres, comme je l’ai déjà dit, sur le pouvoir qu’ils ont ou sur celui que l’on décide de leur donner. C’est un moment fort en émotions qui montre que, même si deux personnes lisent le même bouquin, elles pourront en tirer deux leçons différentes. C’est un ouvrage qui marque, qui mène à la réflexion, et que je recommande à tous les rats de bibliothèque. Merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée. ♥

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.