Un beau récit, fort et poignant.

Après un long combat contre le cancer de sa mère, Felicity quitte à contrecoeur Londres pour vivre chez Margot, sa grand-mère. L’adolescente de quinze ans n’est pas très enchantée à l’idée de s’installer dans la ferme Marie Morgane, dans le Sud du Pays de Galles, mais cette situation est temporaire et sa mère pourra s’y reposer…

Si Felicity, dite Fliss, découvre la vie à la ferme aux côtés d’une grand-mère qu’elle déteste, elle met aussi les pieds dans une nouvelle école. La jeune fille a bien du mal à s’y faire des amis et n’est pas aussi populaire qu’à Londres. On aimerait que le charme de la campagne galloise finisse par opérer mais on sent rapidement que ces quelques mois vont être très longs pour notre héroïne. Cela ne ressemble pas au nouveau départ qu’on peut imaginer après une maladie. On réalise alors que Fliss garde beaucoup de choses pour elle et sous ses airs d’adolescente un peu superficielle, se cache une jeune fille réellement touchante.

C’est lorsque Fliss met la main sur le journal intime de sa grand-mère que la lecture prend un tout autre sens. Fliss espère y trouver des informations croustillantes qu’elle pourrait utiliser contre cette vieille femme froide et grincheuse. Mais contre toute attente son histoire la passionne autant qu’elle la bouleverse. Ce journal a le même effet sur le lecteur. On s’imprègne de ses pages et on plonge dans une autre époque.

Margot a rédigé ces pages à l’âge de seize ans et elles ne tardent pas à faire écho dans le cœur de Fliss. Elles datent plus exactement de 1941, alors que Margot vient d’être évacuée de Londres avec des dizaines d’enfants qu’il a fallu placer pendant la Seconde Guerre Mondiale. On assiste alors à des moments éprouvants, des moments qui permettent à Fliss de comprendre qui est réellement sa grand-mère, et combien son histoire l’a façonnée.

Verdict : C’est un beau récit, fort et poignant. En fait, il se trouve être plus profond qu’il ne le laisse présager dans les premiers chapitres et c’est une agréable surprise. C’est un roman qui parle de la guerre, de la perte, d’injustices et d’amour. Fliss et Margot sont deux personnages merveilleux, courageux et inspirants, qui ont toutes les deux une histoire à nous raconter, sur un ton qui leur est propre. J’ai adoré découvrir ces morceaux de vie.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.