Ses mots ont tellement de pouvoir …

Shawn a été assassiné. Will, son frère de quinze ans, n’a pas le droit de pleurer. Il n’a plus qu’une idée en tête, celle de venger son frère, parce que c’est la seule option, parce que c’est la règle. Will est décidé, il va tuer à son tour. Mais lorsqu’il se retrouve dans l’ascenseur, l’adolescent fait une rencontre inattendue à chaque étage…

Largement récompensé par des prix littéraires, Long Way Down est un roman écrit en vers et c’est l’une des premières choses qui m’a interpellé. Cette lecture s’est révélée être aussi poétique que sombre. En quelques vers, l’auteur nous plonge dans la tête de Will, ce garçon perdu, en colère. On vit ce qu’il nous raconte. On s’approprie le moindre de ses sentiments et le temps s’est comme arrêté dans cet ascenseur. Chaque page nous offre un texte très court mais les émotions sont amplifiées. Je ne sais pas comment un récit peut être si déchirant, si poignant et beau à la fois.

L’environnement de Will est peu fréquentable et dans son quartier il a appris les Trois Lois qui le plongent dans un cercle vicieux. La violence entraîne la violence. Il connaît les histoires de gangs. Il connaît la haine. Il connaît la vengeance. Il semblerait qu’il n’ait pas le choix et c’est terrible. Maintenant qu’il a une arme dans la main, on ne peut que s’attendre au pire.

Je le disais plus haut, le temps s’est comme arrêté pendant cette lecture. On se retrouve dans la cabine de l’ascenseur, dans la fumée de cigarettes, aux cotés de Will, avec les autres. La descente ne dure en réalité qu’une minute, mais l’ascenseur s’arrête à chaque étage et nous faisons six rencontres dont je tairais les détails puisqu’elles m’ont agréablement surprise. Elles sont inattendues. Elles sont pleines de sens. Elles ont une histoire à raconter aussi. On en tire des leçons en espérant de tout cœur que le jeune Will fera de même…

Verdict : Long Way Down fait partie de ces lectures qui font mal au cœur. Tout simplement parce que les évènements qui nous sont racontés arrivent vraiment. Ce n’est malheureusement pas seulement de la fiction et c’est douloureux. Le récit de Will m’a donc bouleversé du début à la fin. Ses mots ont tellement de pouvoir. Ils raisonnent en nous et font passer un message très très fort. Je ne peux que vous conseiller ce roman unique.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.