Un roman drôle et léger, parfait pour l’été qui arrive !

On m’a dit que ce livre était la traduction de Since You’ve Been Gone, un roman dont je n’avais … presque pas entendu parler. Mais je ne regrette pas de m’être lancée sans le connaitre : je pense que je l’ai plus apprécié ainsi !

Pour être honnête, au début, j’ai eu un peu de mal. Les premiers chapitres sont looooongs et regorgent de détails qui m’ont semblé inutiles. Exemple : Emily est à la station essence, elle doit acheter un genre de seau pour transporter son essence. Il y a un paragraphe entier pour expliquer qu’elle ne peut pas prendre le plus grand seau, sans quoi elle n’aura plus d’argent pour acheter de l’essence à mettre dedans. Mais en même temps, si elle prend un seau plus petit, elle n’aura peut-être pas assez d’essence … QUEL DILEMME … dont je n’ai en réalité rien à faire. J’ai eu un peu de mal au début, et je craignais de me taper 400 pages remplies de détails inintéressants comme ça.

Au final, j’ai été un peu mauvaise langue parce que ce genre de longueurs inutiles n’est arrivé qu’au début. Soit l’auteure a travaillé le reste du roman différemment, soit je m’y suis habituée. En tout cas, ça ne m’a plus dérangée et j’ai vraiment pu apprécier l’histoire et les personnages.

J’ai beaucoup aimé Emily, à laquelle je me suis rapidement identifiée. J’ai aussi eu un coup de coeur pour Frank (malgré son nom qui me rappellera à jamais mon maître d’école de CE2) qui est un personnage qui peut paraître un peu lisse et plat, mais qui s’avère quand même intéressant. J’ai surtout aimé l’évolution : celle d’Emily, bien sûr, mais aussi celle de ses relations. Avec Frank, avec Dawn et Collins. Avec Sloane aussi en quelque sorte. Les relations tissées dans ce roman sont vraiment intéressantes et surtout très touchantes. J’ai adoré suivre les quatre amis au fil de l’été : ils passent de presque inconnus à vrais amis et vivent des choses hilarantes. C’est une bouffée d’air frais que de les suivre.

J’ai trouvé que certaines choses étaient bien construites (la famille d’Emily par exemple), tandis que d’autres étaient abordées de manière beaucoup trop superficielle (celles de Frank ou de Sloane par exemple). C’est un peu dommage : on a des éléments, on devine que l’auteure à penser à tout, mais on reste quand même sur sa faim. C’est un peu frustrant, mais en un sens, ça prouve que j’étais vraiment happée par le roman.

L’intrigue n’est pas transcendante, dans le sens où elle est assez prévisible. On devine rapidement où on va, comment ça va se dérouler et surtout ce qui va se passer. Mais ce n’est pas gênant : ce n’est pas le genre de roman qu’on lit pour le suspens. On le lit parce que c’est doux et frais et que ça fait du bien de se plonger dans cette histoire sans prise de tête et pleine d’humour et de bons sentiments ! Un roman que je ne peux que vous recommander pour l’été ! Accrochez-vous dans les premiers chapitres, l’histoire met du temps à démarrer, mais ça en vaut la peine ! 😉

Marie ❤

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.