Riverkeep de Martin Stewart

L’univers sombre promis par la quatrième de couverture et cette sublime couverture m’avaient beaucoup attiré à l’annonce de sa sortie ! Un grand merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce roman.

Commençons pour les points qui m’ont dérangé. Premièrement, l’histoire mets du temps à se mettre en place. L’univers est mis tout doucement en place, on plante le décor pendant un long moment, nous donnant le point de vue de plusieurs personnages pour nous expliquer les intrigues.

J’ai trouvé dommage que l’univers ne soit pas approfondi. Encore une fois, dans un roman fantastique / fantasy, j’attends qu’on me crédibilise les choses, qu’on m’embarque dans ce nouveau monde. Ici il y a pleins de choses qui restent en suspens et dont on n’a pas les réponses. La fin aussi m’a déçue. J’en attendais plus ou autre chose, mais clairement j’ai été déçue.

J’ai tout de même apprécié plusieurs aspects de ma lecture. Notamment les dialogues que j’ai trouvé brillants de répartie. Les personnages sont hauts en couleurs et intéressant. Grosse préférence pour Tillinghast !

En bref, un roman sombre et particulier qui plaira aux fans du genre. J’aurais aimé en savoir plus sur cet univers et qu’on m’embarque plus dans l’intrigue.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.