Rapaces

De la même autrice, j’ai découvert Aquila il y a déjà un peu plus d’un an, un thriller addictif et angoissant que j’avais beaucoup aimé. J’étais donc toute excitée de pouvoir découvrir son nouveau roman, dont le résumé me laissait présager de chouettes choses !

Ce roman s’ouvre avec l’arrivée de Jonas dans sa famille d’accueil : sélectionné pour entrer dans une fac prestigieuse, ses parents ont préféré le voir encadré et participer à une vie familiale, plutôt que livré à lui-même (et ses camarades) dans une résidence universitaire. Car si Jonas est un petit génie, il est également très doué pour se faire des ennemis. Arrogant, sûr de lui, il sait ce qu’il vaut et n’hésite pas par exemple à faire cours à la place du prof pour en mettre plein la vue à ses nouveaux camarades – est-ce utile de préciser qu’en plus de se faire remarquer, il s’attire les moqueries de certains plutôt que leur admiration ? Mais il ne s’arrête pas là. Curieux de nature, il utilise le drone qu’il a lui-même conçu pour espionner certains étudiants… découvrant ainsi certains secrets. Quand l’une d’elle l’humilie, il décide de se venger et envoie des lettres de menace anonymes, provoquant sans le savoir une cascade de catastrophes… Dès lors, Jonas a le choix : fermer les yeux et se tenir sagement dans son coin, ou continuer de fouiner quitte à se mettre en danger. Devinez ce que notre tête brûlée va choisir ?

Ah ce Jonas ! C’est le genre de personnage tellement agaçant, tellement arrogant qu’il en devient tellement maladroit qu’il finit par provoquer la pitié et devenir attachant. Au début, c’est vrai que j’ai eu beaucoup de mal. Son ton sec, méprisant, sa supériorité affichée alors qu’il débarque dans une famille qui l’accueille gentiment, mais finalement, il se rend compte aussi parfois comment il est, des erreurs qu’il commet. Car oui, il est souvent maladroit, n’a pas tous les codes sociaux. Malgré tout, on ne peut nier qu’il est loin d’être bête et fait des connexions plus vite que moi 😛 . Là où j’ai commencé à réellement l’apprécier, c’est quand il s’est rapproché de Pascal et Marlene que eux, j’ai beaucoup aimé et qui le font quelque peu évoluer dans le bon sens.

Quant à l’intrigue : captivante cette fois encore. Une fois le roman commencé, j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher, jusqu’à ne pas pouvoir aller dormir avant de connaître la fin. On se retrouve comme Jonas, à se poser mille questions, à chercher les liens entre toutes les données / personnes impliquées. Le roman est ponctué de mystères, de rebondissements et de révélations que je n’ai pour la grande majorité pas vues venir : j’ai adoré ça. Comme pour son précédent roman, j’ai été agréablement surprise du travail de l’autrice : clairement, elle maîtrise son sujet sur les drones, l’informatique, les maths et tout ce à quoi je ne comprends pas grand chose personnellement. Je trouve ça chouette, ça rajoute de la crédibilité à l’histoire sans m’avoir pour autant perdue.

En bref ? En deux romans à peine, Ursula Poznanski impose son talent. Suspens, intrigue haletante, rebondissements, si vous cherchez de bons thrillers young adult, n’hésitez vraiment pas !

Poster votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.