Pour les amoureux des livres.

« … Nous lisons avec tout ce qui nous façonne et toutes ces couches qui font notre personnalité agissent comme un filtre. Nous lisons avec tout ce que nos yeux ont vu, tout ce que notre cœur a vécu depuis notre naissance…  »

Clara est sur le point d’entamer sa dernière année de lycée. Mais le jour de la rentrée, elle tombe sur une information qui pourrait bien gâcher sa terminale. Bénévole à la bibliothèque de son lycée, elle découvre que la direction fait circuler une liste de livres prohibés dans l’enceinte de l’établissement privé. Une liste sur laquelle figure le titre de son roman préféré. Clara décide de se battre pour que ces livres puissent être lus en créant une bibliothèque clandestine …

Si le thème de ce roman me parlait énormément, j’ai franchement adoré faire la rencontre de Clara, cette jeune fille impliquée et déterminée. J’ai adoré son ton, son envie de changer les choses (quand bien même c’est compliqué) et cette passion qui l’anime. Clara m’a même donné envie de lire un livre qui n’existe pas et je trouve ça juste fou. C’est comme si une amie me conseillait son roman préféré. Finalement, Clara prend cette histoire de censure très à cœur et a envie de comprendre comment on peut juger des livres nocifs pour l’esprit des élèves. Sur quels critères ? Les valeurs que prône un lycée privé? J’ai beaucoup aimé mener ce combat à ses côtés et réfléchir sur la question.

Le récit est aussi parsemé de petites citations tirées des classiques de la littérature, de toutes ces lectures qui ont marquée Clara, désormais interdites au lycée. Ces passages sont très forts et ont beaucoup de sens pour ce roman. J’ai beaucoup apprécié commencer chaque chapitre de cette manière.

Puis j’ai aimé l’évolution de Clara au fil de la lecture. Clara qui partage son amour des livres comme personne. Clara qui trouve beaucoup de réponses dans ses lectures. Les livres lui ont beaucoup apporté. Ils vont même jusqu’à la rapprocher des autres, lui ouvrir les yeux, l’aider à chasser ses propres préjugés dont elle n’avait même pas conscience. C’est beau et touchant.

Verdict : C’est un très bon roman qui parle du pouvoir des mots et de la censure, et qui pousse inévitablement à la réflexion. Il ne pourra que plaire aux amoureux des livres. Je me suis laissée entraîner avec plaisir dans la mini révolution de Clara. L’auteur nous rappelle combien les livres sont puissants, combien les mots peuvent éclairer, faire réfléchir, faire grandir. Combien ils peuvent rassurer. Combien ils peuvent faire mal, aussi. Alors, certains romans nous marquent plus que d’autres. Ils font ensuite partie de nous. Pour de bon.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.