Passenger, tome 2 : Un second tome meilleur que le premier !

Je ne vais pas vous mentir : j’avais un peu peur de commencer ce second tome. Je ne me souvenais plus trop du premier, que j’avais bien aimé, mais sans plus. Néanmoins, j’étais très curieuse de découvrir la suite et fin. Et honnêtement, j’ai adoré ce second tome, que j’ai dévoré !

Exilés dans deux époques différentes, Etta et Nicholas font tout pour se retrouver. Mais en attendant s’y parvenir, ils se voient obligés de lier des alliances inattendues pour dénicher l’astrolabe. Mais rien n’est facile pour chacun d’entre eux et les vérités et secrets bien gardés vont finir par être révélés…

Comme je vous le disais plus haut, contre toute attente, j’ai été transportée dans ce tome dès les premières lignes. Retrouver Etta et Nicholas m’a fait plus plaisir que je ne le pensais. Et puis, j’étais aussi curieuse de voir ce que l’auteure pouvait nous réserver avec son dernier tome. Si nous allions avoir toutes les réponses à nos questions ou pas.

Si dans le tome 1, Etta paraissait frêle, naïve et innocente, dans cette suite elle prend beaucoup plus d’assurance, ce qui m’a beaucoup plu. Elle devient plus adulte, plus réfléchie et est prête à tout pour retrouver Nicholas, mais surtout à arrêter les manigances de tous. Pour cela, elle doit absolument retrouver l’astrolabe. Mais où est-il ? Les personnes qu’elle va rencontrer durant son voyage vont sans doute pouvoir lui donner quelques indices… Ou pas.

Quant à Nicholas, il est toujours fidèle à lui-même. Toujours en compagnie de Sophia, en qui il n’a absolument pas confiance, son seul objectif est de retrouver la fille qu’il aime, Etta. Il ne sait pas où elle est, mais il est prêt à tout pour le savoir. Quitte à se mettre de nouveau en danger. Il ne change pas vraiment du tome 1, et tant mieux ! Il a son petit caractère sûr de lui, qui pourrait tout autant le mettre en danger. Quant à Sophia, elle est à la fois désespérée d’être à ses côtés, mais son attachement envers lui est pourtant bien visible. Si elle m’avait agacée dans le premier tome, ici, j’ai découvert une autre facette d’elle qui m’a surprise. Elle est à la fois touchante et agaçante, ce qui fait d’elle un personnage atypique, qu’on le veuille ou non.

L’intrigue en elle-même réussit à nous tenir en haleine. Elle n’est pas tant que ça remplie d’actions et de suspense, mais suffisamment pour qu’on veuille en savoir plus et surtout savoir comment tout va se terminer. Je vous avoue que plus j’approchais de la fin, plus j’avais peur de cette fin, justement. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’avais peur que l’auteure bâcle cette histoire et nous offre une fin faite à la va vite. Et je vous jure qu’à 10 pages de la fin, j’y ai vraiment cru ! Mais encore une fois, elle a réussi à me surprendre par ses choix.​

​En résumé, voilà un second et dernier tome qui a su me surprendre et m’alpaguer assez pour que j’enchaîne les chapitres sans réellement m’en rendre compte. Il a beau approcher des 600 pages, elles passent à une telle vitesse qu’on ne s’en rend pas compte. Les personnages grandissent, évoluent et prennent des décisions qui pourraient avoir un impact sur le court du temps. C’est en somme un diptyque que je vous conseille de découvrir, rien que pour les voyages dans le temps qui nous font, eh bien… Voyager et voir d’autres contrées et époques.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.