#Murder

Bon, je vais peut-être passer pour une fille bizarre (quoique, vous avez l’habitude maintenant 😛 ), mais quand j’ai découvert le résumé de ce roman, je me suis dit que ça avait l’air sympa, et du coup, j’étais très curieuse de le découvrir.

Imaginez ! Le système pénal a évolué. Dorénavant, la peine de mort est devenue une véritable télé-réalité où chaque spectateur peut commenter l’exécution, et pourquoi pas influer sur le cours des événements. Parce que les exécutions n’ont rien d’ordinaire : les condamnés se retrouvent sur une île à vivre une vie (presque) normale, à travailler, faire leurs courses, etc … jusqu’à ce qu’ils se fassent enlever/torturer/assassiner de manière, évidemment, la plus spectaculaire qui soit. Alors qu’elle n’a de cesse de clamer son innocence, Dee est accusée du meurtre de sa sœur et envoyée sur l’île. Bien décidée à prouver son innocence et à découvrir le vrai coupable, la jeune fille doit avant tout survivre. Mais pour ça, il lui faudra de l’aide. Reste à savoir à qui elle peut réellement faire confiance ici…

Je dois dire que j’ai vécu une relation assez étrange avec ce roman. C’est addictif, intriguant, on est vite pris dans l’histoire, dans l’ambiance, on se met à soupçonner tout le monde et à se demander si un des tueurs ne va pas surgir au prochain coin de rue ou attendre gentiment dans le placard, en même temps, on y trouve aussi un peu d’humour. Aucun temps mort, quand on pense souffleur, il se passe quelque chose, autant dire que le stress est toujours présent. J’ai trouvé l’idée de base plutôt géniale (et horrible à la fois hein, je vous rassure !), originale, l’utilisation des technologies et réseaux sociaux bien pensée et d’actualité – on me dirait un jour que ce type d’émission existe que je n’en serais malheureusement pas tant surprise.

Pourtant, à la fois, j’ai trouvé que ça manquait parfois d’un peu de crédibilité. Que dès le début, certaines choses étaient un peu trop facile. Et l’enchaînement des événements finaux plutôt tiré par les cheveux, au point de ne plus m’effrayer, parce que je me doutais de la finalité. De même, les relations entre les personnages restent assez prévisibles. Alors, me direz-vous, normalement j’aurais dû râler, lever les yeux au ciel, voire même détester ce roman. Que nenni (ahah), il s’avère que, mis à part les choses que j’ai trouvé un peu too much, j’ai vraiment passé un bon moment, et cela n’a pas entaché mon ressenti face à cette lecture.

A noter qu’il s’agit d’un tome 1 (je ne m’en étais pas rendue compte avant de commencer ce roman), je suis donc plutôt curieuse quant à la suite des événements…

En bref, vous l’aurez compris, si vous cherchez à retrouver une ambiance de film d’horreur, un peu flippante, un peu gore, voici le roman qu’il vous faut ! Et croyez-moi, vous aurez du mal à le lâcher 🙂

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.