Une lecture unique, touchante et colorée !

Pendant que leurs parents parcourent le monde et animent les bateaux de croisière pour personnes âgées, Pëppo et sa sœur Frida tentent de vivre avec le peu d’argent qu’ils leur envoient. Installés dans le camping de leur oncle Max – camping qui n’a pas vraiment un grand succès auprès des touristes – Frida s’occupe de tout pendant que Pëppo vit dans sa petite bulle, insouciant. Puis un matin, Frida laisse un mot à Pëppo. Elle dit qu’elle part un temps, qu’elle reviendra. En attendant, Pëppo devra se montrer responsable et prendre soin de ses neveu et nièce, Georges et Colette.

Pëppo est un garçon qui vit en marge du monde. Il reste plutôt détaché du monde qui l’entoure et il ne lui faut pas grand-chose pour être heureux. Il va de temps en temps au lycée pour faire acte de présence, puis le reste du temps il se contente d’un peu de surf, d’un peu de skate et d’une petite tasse de café-chaussette. Cela lui suffirait presque. Mais il est aussi obligé de voler, de temps à autres, pour subvenir aux besoins de sa famille. Entre nous, il n’est pas particulièrement doué, mais après tout c’est le geste qui compte. Pëppo est un garçon que j’ai trouvé fort attachant dès les premiers instants. On a envie de l’aider et de lui dire qu’il va s’en sortir, que tout va bien aller.

Lorsque Frida s’en va, c’est un peu la panique à bord. Pëppo ne sait absolument pas s’occuper des bébés et le voilà avec les jumeaux sur les bras. Mi inquiet, mi effrayé, Pëppo fait ce qu’il peut, comme il peut. Et on se laisse embarquer bien malgré nous dans son quotidien pas toujours facile et ses aventures un peu folles.

Si j’ai aimé Pëppo, j’ai trouvé les personnages secondaires géniaux. Dans ce camping qui a perdu de son éclat, ses voisins de caravane sont eux aussi haut en couleurs et ils viennent nous toucher en plein cœur quand on s’y attend le moins. J’ai aimé découvrir ces morceaux de vie, découvrir ces vies liées d’une bien jolie façon malgré les différences, malgré la pauvreté. On ne peut que s’attacher à cette grande famille.

Verdict : J’ai passé un merveilleux moment de lecture. Pëppo est une petite lecture unique, touchante et colorée. L’auteure nous présente des personnages authentiques et particulièrement attachants, une petite tribu qu’on n’a aucune envie de quitter. J’ai adoré redécouvrir la plume de Séverine Vidal avec ce petit roman. C’est frais, vivant, drôle et on se régale.

Article publié sur le blog : https://revesurpapier.blog4ever.com/peppo-de-severine-vidal

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.