Lecture frisson !

Après deux semaines passées à l’hôpital, Ryan, bientôt seize ans, est de retour à Skeleton Creek. Persuadé que cette ville est hantée, il prend son journal pour raconter tous les évènements dont il a été témoin avec sa meilleure amie Sarah. Evènements qui ont causé son accident.

A travers ses mots, on découvre un garçon particulièrement anxieux et clairement terrifié. Soit Ryan a une imagination débordante, soit il a toutes les raisons d’avoir peur. Une chose est sûre, cet adolescent est un très bon conteur et il nous donne toujours envie d’en savoir plus sur cette sombre histoire. On s’implique aussitôt dans son récit, prêt à découvrir les secrets de cette ville. On aimerait comprendre pourquoi notre héros est si angoissé.

Lire le journal de Ryan est aussi excitant qu’effrayant. On se met à sa place, on s’interroge, on recueille toutes les infos possibles pour comprendre. C’était sans compter les échanges de mails avec sa meilleure amie, ses recherches ET les vidéos auxquelles on a accès. Le blog de Sarah existe pour de vrai et il suffit de se rendre sur le net pour visionner ses vidéos, compléter le récit de Ryan et mener l’enquête comme les héros.

Ces vidéos ont été réalisées pour accompagner la lecture et le concept est fantastique ! La lecture n’en est que plus immersive, et on est plongé dans une ambiance assez sinistre tout au long du roman. Tout a l’air si réel… et terrifiant. On se demande si il faut rester rationnel, ou bien si il faut voir plus loin. Ryan et Sarah restent résolus à mener leur enquête jusqu’au bout et on les rejoint volontiers. Je n’ai pas été déçu par les dernières révélations et la toute dernière vidéo m’a filé des frissons ! Je lirai la suite sans aucun doute !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.