LE CHANT DES RONCES : Une pépite.

Pour commencer, je ne vais absolument pas être originale et je vais bien évidemment souligner l’objet-livre. Mais sans rire, vous avez vu cette beauté ? Si vous ne le savez pas, c’est un livre en HARDBACK (si rare en France que je me dois de le mettre en évidence) et avec des illustrations à tomber qui complètent les nouvelles. Plus vous lisez, plus les images apparaissent et donnent un aspect plus artistiques au récit.
Complètement en amour pour ce livre qui fait, sans nul doute, partie de mes plus beaux livres.

Pour ce qui est des histoires, il faut savoir que ce sont six petites histoires sous formes de contes appartenant au Grishaverse (de la saga Grisha & Six of Crows) néanmoins si vous n’avez lu aucun livres de cet univers, vous pouvez quand même lire ce beau roman car il est complètement indépendant.
Ces nouvelles sont en vérité des reprises de nos propres contes et j’ai adooooooré le concept. Avec la plume de Leigh Bardugo, de toute manière, c’était évident que j’allais apprécier la plume et les petites histoires. Fana des contes, j’avais vraiment très hâte de voir les écrits de cette autrice sur le sujet et c’était une vraie réussite de sa part. Je suis séduite par ses textes, surtout par « Quand l’eau chantait le feu’, « La sorcière de Duva » et « Ayama et le bois aux épines ». Toutes avec des messages pour les plus jeunes et une belle piqure de rappel pour les plus âgés. 🙂
L’histoire que j’ai le moins appréciée est « Le prince soldat » mais c’est très personnel : je n’ai jamais aimé Casse-Noisette…

Difficile de vous en parler en détail car les nouvelles sont très courtes mais elles sont écrites avec cette malice que j’ai pu souvent croiser dans les romans de Leigh Bardugo. Généralement, on retrouve cette petite trace d’elle dans des personnages comme Kaz ou Nikolaï mais c’était hyper chouette d’avoir sa patte dans tous les contes.

Vraiment, je ne regrette pas d’avoir découvert ce superbe roman, idéal à lire au coin du feu avec un bon chocolat chaud pour retrouver son âme d’enfant.

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Les curieux qui aimeraient découvrir Leigh Bardugo et ceux qui aiment les contes.

ON ADORE : Comme toujours le style de Leigh Bardugo et les histoires très bien faites.
ON REGRETTE : Qu’il n’y ait finalement que six histoires, c’est passé trop viiiiite.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.