L’autre sœur, de Cylin Busby

Une lecture qui ne laisse pas indifférent…

La vie des Morris a été dévastée voici quatre ans lorsque Sarah, 15 ans, a disparu. Depuis lors, aucune nouvelle de l’adolescente… jusqu’à ce qu’elle réapparaisse, dépourvue de souvenirs mais vivante, même s’il est évident qu’elle a subi des sévices…

C’est à travers le regard de Nico, 11 ans à l’époque, 15 aujourd’hui, que nous découvrons la douleur de la famille pour qui la vie s’est en quelque sorte arrêtée avec cette disparition. Nous découvrons également le regard que portait/porte Nico sur sa sœur : une superbe adolescente qui régentait son monde, à qui tout – ou presque – était dû ; une personnalité à mille lieues de l’image idéale qu’elle renvoyait. Mais Nico n’a jamais pu s’ouvrir à quiconque des multiples brimades subies à l’époque.

Lorsque Sarah refait surface, Nico est la seule à trouver curieuses certaines différences entre « sa sœur d’avant » et celle d’aujourd’hui, la plus étrange étant son comportement à l’égard de Nico : la « tortionnaire » d’autrefois est devenue attentive à sa cadette.

Le fil de l’histoire est entrecoupé de passages à travers lesquels Sarah raconte des bribes de ce qu’elle a (douloureusement) vécu.

Le roman joue constamment sur les doutes nourris par Nico à l’encontre de Sarah et met en évidence la nouvelle relation nouée entre les deux sœurs. Et même si certaines situations manquent parfois de réalisme, j’ai apprécié cette lecture.

Traduction : Sarah Dali ; éditions Milan, 2017.

Titre VO : The Stranger Game, HarperCollins Publishers, 2016.

http://paikanne.skynetblogs.be/archive/2018/02/13/l-autre-soeur-cylin-busby-8803581.html

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.