Hazel Wood, tome 1 de Melissa Albert

Hazel Wood a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie VO. Et avec les petits teasers de Milan (que j’ai tout simplement adoré soit dit en passant), j’étais vraiment hyper méga intriguée par cette lecture. Il ne m’a donc pas fallu longtemps avant de me plonger dedans.

Je me suis plongée dans l’histoire sans en savoir vraiment trop si ce n’est qu’il concernait les contes et qu’il s’annonçait assez effrayant. Car après tout, un os, un peigne et une plume annoncent vraiment quelque chose d’étrange.

Dans Hazel Wood, nous suivons Alice qui vite seule avec sa mère (sans compter les hommes quelle rencontre). La poisse semblent les suivre depuis toujours jusqu’à ce que sa mère reçoive un courrier l’informant du décès de sa grand-mère vivant recluse dans son manoir, Hazel Wood. Pour elle, c’est le début d’un nouveau départ. Pourtant, les événements inquiétants se multiplient et sa mère disparaît. Alice se lance alors à sa recherche sans savoir si elle en ressortira indemne.

Dès le début, l’auteure, Melissa Albert nous plonge dans une ambiance sombre et quelque peu inquiétante. Les événements bizarres se multiplient et les doutes s’installent. On sent que les choses vont vite mal tourner. Clairement, on est bien loin des gentils petits contes de fées ce qui au final est plutôt original. Alice se voit vite poursuivie, perdue et sans savoir où aller.

L’héroïne, Alice, ne manque pas de courage. Pas une seule fois elle ne baissera les bras et ça fait vraiment plaisir. Elle se montre forte et vraiment persévérante. Face à la situation, elle garde son calme et surtout son sang froid dans le but de retrouver sa mère. Heureusement, durant sa quête, elle pourra compte sur l’aide de Finch…

Hazel Wood se démarque vraiment de tout ce que j’ai pu lire. Entre horreur et frayeur, nous autres, lecteurs sommes aussi perdus que l’héroïne, Alice. Pas mal de chose se passent et je dois dire que ce premier tome est vraiment dense. Je tournais les pages mais j’avais l’impression de ne pas avancer des masses, toujours en quête de réponses. En tournant la dernière page, je suis restée quelques minutes à réfléchir pour bien assimiler toute l’histoire car clairement, il y a matière à réfléchir.

En conclusion, j’ai passé un bon moment de lecture en compagnie d’Alice. Le mystère autour d’Hazel Wood nous tient en haleine jusqu’au bout et les hypothèses sont nombreuses. Pas une seule fois je ne me suis doutée de la tournure des événements. Je tire donc mon chapeau à l’auteure pour son suspense à couper le souffle. Seul petit reproche, les quelques longueurs en milieu de parcours qui m’ont un peu casser le rythme. En tout cas, je suis curieuse de voir ce que peut donner la suite ayant pris connaissance d’un fameux tome deux sur Goodreads.

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.