Havenfall, tome 1 de Sara Holland

J’ai découvert la plume de Sara Holland il y a maintenant quelques années, avec Everless, dont l’originalité m’avait beaucoup plu. Si bien que quand j’ai vu qu’elle sortait une nouvelle série, j’étais au taquet – et quand j’ai vu la couverture je suis complètement tombée sous le charme !

Au lieu de partir passer quelques semaines chez sa grand-mère, Maddie se rend à Havenfall, l’auberge que dirige son oncle et à qui elle rêve de succéder un jour. Havenfall, ce n’est pas qu’une simple auberge, c’est aussi le carrefour de plusieurs mondes (la glaciale Fiordenkill, la bouillante Ardant, Solaria la maudite, Haven que nous nous connaissons comme la Terre) – preuve en est des portails situés dans les souterrains – jouant un rôle essentiel pour le maintien de la paix entre les différents royaumes. Mais cet été, rien ne se passe comme prévu : une brèche à l’entrée de Solaria – normalement condamnée suite à plusieurs incidents – a laissé s’échapper un (ou plusieurs ?) monstre sanguinaire alors que chaque monde a envoyé une délégation pour une rencontre au sommet de la plus haute importance. Marcus est retrouvé inconscient et, trop tôt pour elle, Maddie se retrouve à la tête de l’auberge, recevant la lourde tâche d’assurer la sécurité de tout le monde, refermer le portail, et découvrir qui est derrière tout ça.

Je vous le dit tout de suite, entrer dans ce livre, c’est entrer dans un univers fascinant, où magie, complots, trahisons et mystères règnent en maître ! Maddie est une jeune fille attachante, meurtrie par des drames personnels, et qui malgré son manque de confiance en elle ne va pas hésiter à protéger les siens. J’ai aimé sa fragilité, mais aussi le fait qu’elle sache se remettre en question, changer sa façon de penser et de voir les choses. J’ai également beaucoup aimé Taya, sa répartie, son caractère, mais aussi son évolution au fil du roman et ce qu’elle apporte.

L’univers créé par Sara Holland est génial, j’ai beaucoup aimé ces différents mondes, la magie propre à chacun, et surtout le fait que tout se retrouve ici concentré à l’auberge. Car oui, accrochez-vous, on est dans un huis-clos angoissant, à l’ambiance particulière où l’on fini par se méfier de tout et tout le monde. Si j’ai rapidement entrevu une révélation, certains passages m’ont laissée en mode 😱. Au final, c’est addictif et haletant, ponctué de rebondissements que je vous laisse découvrir par vous-mêmes 😀 Pour ma part, j’ai hâte de lire la suite !

Poster votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.