Grisha, tome 3

Enfin, enfin j’ai tenu ce tome 3 entre les mains ! J’étais tellement impatiente de retrouver Alina et ses amis, et surtout impatiente de voir comment les choses allaient finir que je l’ai dévoré.

Réfugiée dans la Cathédrale blanche, ses pouvoirs inutilisables depuis son dernier affrontement avec le Darkling, Alina étouffe. Marre de jouer le rôle de la Sainte de Lumière, marre de l’Apparat et son comportement, marre de ne pouvoir aller où elle veut, avec qui elle veut. Ce qu’il lui faut, c’est fuir. Retrouver Nikolai, et surtout l’oiseau de feu, seule solution pour mettre définitivement fin au règne de terreur du Darkling.

Dans ce dernier tome, le rythme est effréné et les événements s’enchaînent malgré quelques temps de pause nécessaires. J’ai adoré l’enchaînement, et je dois dire que je n’ai pas vu le temps passer : c’est prenant, parfois violent, stressant, la tension est palpable tout au long. Nos personnages ne sont pas ménagés, et puis l’autrice distille savamment secrets et révélations – je dois dire qu’elle a bien su me surprendre !

Au niveau des personnages, l’évolution d’Alina depuis le début est flagrante. J’aime sa force, son manque d’assurance. Bon, il faut savoir que je n’ai jamais été une grande fan de Mal, je suis plus « attirée » par le Darkling, j’ai donc beaucoup aimé en apprendre davantage ici. Mon seul regret, c’est de ne pas voir davantage certains personnages, comme Nikolai ou Genya, que j’avais beaucoup aimé.

Enfin, je terminerai en vous parlant de la saga dans sa globalité puisque je trouve que ce tome-ci la clôt parfaitement. Pour moi c’était une première incursion dans l’univers de l’autrice, et j’ai adoré. L’univers créé, unique, captivant, envoûtant. Ses personnages, loin d’être clichés, intenses, passionnants, et surtout, qui vont clairement évoluer entre le 1er et le dernier tome. Et puis ces révélations, ces rebondissements qui rythment la saga et la rendent aussi addictives, tout comme sa plume et ses descriptions immersives !

En bref, vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander chaudement cette série qui aura eu le mérite de me captiver et de m’embarquer ! Autant dire que je suis triste qu’elle soit terminée !

Un grand merci aux éditions Milan et Pageturners pour la confiance et l’envoi !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.