Grisha, tome 2

Il y a quelques semaines, je découvrais enfin le premier tome de Grisha, que j’avais beaucoup aimé. J’étais donc ravie de pouvoir enchaîner avec la suite.

Après ce qui s’est passé sur le Shadow Fold, Alina et Mal sont obligés de fuir et de se cacher pour éviter les troupes du Darkling. Mais ce dernier ne leur aura laissé que peu de répit avant de refaire surface, et très vite nos deux amoureux se retrouvent prisonniers sur le bateau d’un corsaire. Toujours en quête de plus de pouvoirs, le Darkling a de nouveaux projets pour Alina …

Quand j’adore un premier tome, j’ai toujours un peu peur de la suite : est-ce que ça sera aussi bien ? Est-ce que je vais retrouver ce qui m’a plu ? Pour dissiper cette petite angoisse, une seule solution : me plonger dans cette suite !

Là encore, j’ai apprécié Alina, le fait que ce ne soit pas une leadeuse née, qu’elle doit apprendre sur le tas, qu’elle fasse des erreurs. Ce qui m’a un peu agacée parfois par contre, c’est sa relation avec Mal, les jalousies, les silences, toutes ces petites choses qui font lever les yeux au ciel et n’avancent pas vraiment l’intrigue. Puisqu’on est dans les personnages, j’ai bien apprécié les jumeaux ainsi que Sturmhond pour lequel j’ai eu un vrai coup de cœur. Si j’ai un regret, c’est toutefois qu’on ne voit pas davantage le Darkling. Omniprésent dans les pensées, les paroles des uns et des autres, de par sa menace finalement, j’aurai cru qu’il serait plus présent physiquement, pour moi ça aurait peut-être apporté une autre dynamique à l’histoire.

En fait, j’ai eu l’impression que ce tome était plus un tome de transition, avant de nous préparer à la suite. Disons qu’à part le début (sur le bateau corsaire) et la fin, il n’y a pas énormément d’action. A la place, préparation, manigances, tout se met petit à petit en place. Dans un sens, ça ne m’a pas vraiment dérangée, parce qu’au moins, les choses ne vont pas trop vite, ce qui rend le tout plus crédible pour moi. Preuve en est s’il en faut : j’ai dévoré le roman, et j’ai hâte de lire la suite.

Enfin, la force de cette série, c’est l’écriture de Leigh Bardugo. C’est fluide, entraînant, et les pages se tournent à toute vitesse, grâce également à cet univers captivant et maîtrisé que nous offre l’autrice !

Un grand merci aux éditions Milan pour la confiance et la découverte !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.