Eve of man, tome 1

Quand j’ai reçu ce roman, j’étais ravie : il me tentait énormément depuis que j’en avais entendu parler et j’avais vraiment super hâte de le découvrir !

Imaginez. Aucune femme n’est née sur Terre depuis des décennies. Quel avenir pour l’espèce humaine ? Enfin, une petite fille voit le jour. Miracle ? Destin ? Baptisée Ève, elle aura pour lourde tâche de sauver l’humanité. Élevée dans sa Tour, protégée, Ève a toujours accepté son sort. Jusqu’à sa rencontre avec Bram et ses prétendants. Jusqu’à ce que son petit monde parfait ne commence à se fissurer.

Commençons par l’idée de départ du roman : pour une obscure raison, il n’y a plus que des garçons qui voient le jour. Façon de punir les Hommes de leurs excès ? Curieux hasard ? On ne sait pas. De ce fait, quand Ève pointe le petit bout de son nez, elle devient l’Espoir d’un monde entier… ce qui concrètement veut dire qu’on attend d’elle qu’elle ponde le plus possible de marmots (ou marmottes, puisque, idéalement il faudrait que ça soit des filles, pour qu’elles-mêmes soient à leur tour engrossées…). Pas très réjouissant, légèrement anxiogène, mais peu d’autres solutions : la jeune fille a accepté son sort depuis longtemps et a été élevée dans cette optique.

Pour ma part, j’ai trouvé ça original, ça change et ça ne peut qu’interpeller. Forcément, ça entraîne des questionnements, des dérives, des secrets, des mystères. On se doute que tout n’est pas ce qu’elle croit. Finalement Ève ne serait-elle pas qu’un pion ? Sait-elle vraiment la vérité sur son quotidien, ses proches ou même ce qui est arrivé à ses parents biologiques ?

On alterne entre elle, et Bram, jeune homme qui la côtoie régulièrement sous une autre apparence, et qui va finir par comprendre qu’on leur ment peut-être depuis le début. Vous l’aurez compris, on retrouve ici le schéma plutôt classique des dystopies young adult. Si Ève reste longtemps dans le flou, c’est Bram qui va se retrouver au cœur de l’action, et j’ai adoré ces moments : les pages défilent à toute allure, il y a de l’action, des rebondissements, des révélations que je n’avais pas forcément vues.

Bon, sans surprise, vous l’aurez sûrement déjà deviné, on va avoir une romance, toujours un peu rapide et prévisible. Il y a également quelques longueurs, notamment dans ce qui touche au quotidien de la jeune fille avant que tout ne parte en cacahuètes… mais vraiment, globalement j’ai passé un bon moment et j’ai très envie de lire la suite et voir ce qui attend nos jeunes amis (et la Terre !).

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.