Dividing Eden #2 : intrigues, manipulations, complots et trahisons à la Cour

Après la déception que j’ai ressentie en découvrant le premier volume, j’ai eu un petit peu peur de me plonger dans cette suite. La curiosité qui s’est emparée de moi à la fin de ma lecture m’a quand même donné l’envie de continuer sur ma lancée et finalement, j’ai enchaîné la saga. Concrètement, j’ai préféré ce second opus au précédent. J’ai trouvé plus de passages prenants, et malgré le fait que certaines choses ne m’aient pas convaincue, cette lecture n’est pas complètement une déception. Je vais de ce pas vous expliquer mon point de vue plus en détails.

Pour commencer, l’histoire en elle-même a un rythme que j’ai trouvé assez particulier. Parfois elle avance bien alors qu’à d’autres moments ça retombe : c’est très inégal. Fort heureusement, il y a plus d’action, et j’ai aimé que les parties sur les complots soient plus mises en avant. On entre dans le vif su sujet, et c’est vraiment intéressant à suivre.

Nous retrouvons donc Carys, qui tente tant bien que mal de garder le contrôle sur sa situation de « morte-vivante ». Doit-elle profiter de sa liberté nouvellement acquise, ou doit-elle suivre son instinct qui lui dicte de retourner au palais pour reprendre le trône et s’occuper de son peuple ? Andreus, quant à lui, est enfin au pouvoir. Persuadé que sa sœur est morte dans la dernière épreuve du tournoi organisé par le Conseil des Anciens (dont le but était de de déterminer qui serait le futur souverain), il avance de son côté, totalement seul. Imogène n’est plus là pour régner à ses côtés, les conseillers sont sans arrêt sur son dos, il y a des problèmes de lumière et de vent, bref, il va apprendre à ses dépends que diriger un royaume n’est pas une mince affaire.

Les jumeaux ont tout deux gagné en maturité et il est appréciable de voir Andreus prendre conscience de certaines choses : ce qu’il a fait pour accéder au pouvoir était pathétique. Alors que sa sœur avait toujours tout fait pour le protéger, quitte à servir de bouclier, lui n’a rien trouvé de mieux à faire que de l’évincer de son chemin pour dominer. Bravo la famille. Il comprend enfin qu’il a été manipulé et que le véritable complot se déroulait sous ses yeux. Hallelujah.

Malheureusement, et même si j’ai trouvé ce second tome plus complet et passionnant que le précédent, ça ne l’a pas fait. Certes c’était mieux, mais il m’a manqué quelque chose. Quelque chose comme des protagonistes plus attachants. Parce qu’à part Larkin, personne n’a réussi à me plaire. Ce qui est fort dommage, puisqu’elle n’est pas au centre de l’histoire. La fin ne m’a pas entièrement convaincue non plus, et je n’ai pas été happée par le récit comme j’aurais aimé l’être.. Qu’importe, n’hésitez pas à découvrir cette duologie et à me dire si elle vous a plu ou non. Nous avons tous des goûts très différents et je suis curieuse de savoir si ces œuvres vous ont tapé dans l’œil ou si, comme moi, vous êtes passés à côté !

Dernière chose : Je tiens à remercier Page Turners pour l’envoi de ce livre, et pour leur confiance. ♥

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.