Diabolic, tome 2

Après ma découverte du premier tome de Diabolic, j’étais impatiente de lire la suite, surtout avec une telle fin. J’ai laissé passer un peu de temps histoire de ne pas faire une overdose de l’univers imaginé par S.J. Kincaid, et puis, enfin, j’ai sauté le pas, pour mon plus grand plaisir !

Némésis, notre Diabolic préférée, a beaucoup de mal à se faire accepter en tant que telle à la Cour. Après tout, pour beaucoup, les Diabolics ne sont là que pour servir, protéger, sûrement pas régner ou éprouver le moindre sentiment (ni en inspirant, excepté peut-être le mépris ou le dégoût). Or, Tyrus, le nouvel empereur, souhaite en faire son impératrice et ne cache pas son amour pour elle. Mais leurs ennemis sont nombreux, et la route risque d’être longue avant qu’ils ne puissent couler des jours heureux sans avoir besoin sans cesse de regarder par dessus leurs épaules …

J’ai beaucoup aimé retrouver ce qui m’avait tant plu dans le premier tome. Tout d’abord l’univers créé par S.J. Kincaid, qui me plaît toujours autant. D’ailleurs, on en apprend un peu plus ici, puisque nos personnages vont voyager à bord de vaisseaux pour approcher d’autres planètes, d’autres personnes qui pourraient potentiellement les aider, ce qui fait que ce n’est pas lassant, redondant par rapport au précédent volume. Même si je ne suis pas la plus grande spécialiste de science-fiction, j’ai aimé l’univers ici. Ensuite, on ne manque pas d’action ou de rebondissements, et plusieurs fois je suis restée bouche bée devant la tournure que prenaient les événements. L’autrice ici ne ménage pas ses personnages, et c’est super : on ne voit pas forcément les choses venir et l’intrigue se complexifie petit à petit, à tel point qu’on se demande comment nos amoureux maudits vont s’en sortir. Et puis tout s’enchaîne, pas de temps mort, pas de répit, et j’ai eu beaucoup de mal à poser le roman quand j’avais d’autres choses à faire !

En parlant de nos amoureux, on suit davantage Némésis puisque pendant une partie du récit elle sera séparée de Tyrus. J’avais parfois envie de baffer ce dernier, mais aussi de secouer la première qui perd toute logique quand il s’agit de son amour pour l’empereur. Et oui, notre petit Diabolic continue d’évoluer, et parfois on en regretterait presque son absence de sentiments 😛 D’autres personnages se sont révéler plutôt surprenant, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler si vous n’avez pas encore lu ce tome ! En tout cas, avec une telle fin, on a juste envie de se jeter sur la suite …

Les intrigues politiques, les complots, les magouilles, sont ici toujours plus nombreux. Et croyez-moi, ce n’est pas toujours évident de démêler le vrai du faux, loin de là ! J’adore ça, même si ça a un côté … frustrant ? Rageant ? On ne sait plus à qui se fier, on a envie d’aider nos personnages chouchous, mais est-ce que c’est seulement possible ? Du coup, là encore, les pages défilent à toute vitesse : on a envie de savoir la vérité.

En bref, un deuxième tome haletant, captivant dans cet univers de complots toujours aussi fascinant et maîtrisé. Des personnages complexes, une intrigue surprenante où l’on ne sait plus que croire … J’adore et j’en redemande !

Merci aux éditions Bayard et à la communauté PageTurners pour la confiance et la découverte !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.