Coup de coeur pour l’univers riche et complexe du premier tome de Grisha

Après avoir lu et apprécié le premier tome de Six of Crows, je ne pouvais qu’avoir envie de découvrir la trilogie Grisha de Leigh Bardugo publiée aux éditions Milan.

« – Comment vous êtes-vous débrouillée avec la reine, demanda-t-il.
– Je n’en ai pas la moindre idée, répondis-je honnêtement. Elle n’a dit que des choses gentilles, mais en me regardant comme si son chien venait de me régurgiter.
Genya rit, et les lèvres du Darkling se soulevèrent légèrement.
– Bienvenue à la Cour. »

Dans ce premier tome, nous découvrons Alina, une jeune femme à la fois peu sur d’elle mais forte, soucieuse des autres, de bien faire et surtout de ne pas faire de différence envers les gens selon leur statut. Depuis sa plus tendre enfance, elle ne quitte pas Mal, son meilleur ami énigmatique auquel on s’attache, grâce au point de vue d’Alina, sans pourtant vraiment le connaître. A contrario, le Darkling, cet homme aussi mystérieux que puissant et séduisant, ne laisse pas indifférent. Il voit en Alina la réponse à ses problèmes. Ils sont tout aussi opposés que complémentaires. La profondeur de ce personnage apporte une toute autre dimension au récit. Et Alina n’est pas au bout de ses surprises…

Ayant eu un véritable coup de cœur pour ce premier tome de Grisha, je vais difficilement vous exposer ses défauts. Comme pour Six of Crows, se déroulant dans le même univers complexe de fantasy, les termes utilisés sont difficiles à comprendre et à assimiler lors des premières pages. Ce premier tome pose les bases d’une aventure étonnante, à la découverte des Grisha, leurs coutumes, leurs histoires. Et cela a été un réel plaisir de découvrir les capacités d’Alina au fil du livre, l’accompagnant dans chacune de ses aventures dans ce riche univers.

« Je te retrouverai toujours. »

Ce premier tome est haletant et prenant. Le récit est fluide et le rythme reste soutenu, avec peu de longs moments de description et de réflexion, à la différence de Six of Crows. Autant vous le dire, les émotions sont fortes, entre magie, amour et trahison. Alina est en véritable quête d’elle-même et la route pour qu’elle comprenne réellement qui elle est ne sera pas de tout repos. Intense est le mot, entre faux-semblants et double jeu qui ne vous laissent aucun répit.

« J’avais l’impression de me tenir au bord de l’abîme, de contempler les ténèbres infinies, noires et béantes d’une vie trop longtemps vécue. »

Ce premier tome de la trilogie Grisha a été un véritable coup de cœur, autant pour son univers riche et complexe, que pour son héroïne à la fois touchante et attachante. Leigh Bardugo ne ne nous laisse aucun répit avec ce récit haletant où Alina découvrira qui elle est vraiment.

Découvrez d’autres chroniques et articles sur le blog : http://laura-passage.com

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.