Campus, tome 1 – Kate Brian

Peut-être cette série de livres vous dit-elle quelque chose ? Pour ma part, je l’avais déjà vue passer il y a quelques années en librairie, sans jamais vraiment prendre le temps de m’attarder dessus. Quand j’ai vu qu’il y a avait une réédition, je me suis dit « pourquoi pas ? », et me voilà aujourd’hui pour vous donner mon avis !

Reed Brennan a 15 ans, et fait sa rentrée à l’académie d’Easton. La jeune fille, qui n’a pas eu de vrai ami depuis des années, espère qu’en fuyant sa mère toxique elle pourra prendre un nouveau départ. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son nouvel environnement risque de la changer, elle qui est ici grâce à une bourse d’étude quand ses camarades baignent dans le luxe depuis leur naissance. Très vite, Reed rêve de se rapprocher des filles de Billings, populaires, intrigantes, sûres d’elles – peu importe ce que cela lui coûtera…

Généralement, je dois dire que j’aime bien les romans ados qui prennent place dans un internat. C’est souvent gage de rebondissements, secrets plus ou moins bien gardés, mauvais coups et j’en passe. Eh bien je dois dire qu’ici on ne déroge pas à la règle, principalement grâce à 4 pestes qui semblent régner en maîtresse sur le campus. Par certains aspects – petites magouilles et mauvais coups – j’ai trouvé un mini côté Gossip Girl à ce premier tome.

Si par certains côtés le personnage de Reed m’a touchée (notamment pour son histoire familiale – qui aurait mérité d’être davantage développée pour moi), elle m’a la plupart du temps horripilée voire peinée finalement. Certes, à sa place, peut-être aurais-je également été aveuglée par ces filles belles et populaires, prête à tout pour me faire remarquer et être intégrée. Mais là, j’avais juste envie parfois de la secouer, de lui demander quelles étaient ses limites, où était sa morale ou son amour-propre, puisqu’elle ne va que très peu s’opposer à elles finalement. D’ailleurs, si j’ai trouvé ces filles parfois insaisissables, il est clair que leur chef Noëlle est tout bonnement exécrable et sûrement maîtresse de plus d’un secret. Quant à Thomas je l’ai trouvé tantôt intrigant, tantôt cliché, même si j’avoue que la fin me rend tout de même curieuse d’en savoir plus.

L’écriture de l’autrice est fluide, les chapitres sont courts. Seulement, j’ai parfois trouvé que les événements s’enchaînaient un peu vite, tellement qu’ils manquaient de temps en temps de crédibilité (son histoire amoureuse par exemple). Après, il faut bien reconnaître que je ne suis pas vraiment le public ciblé à la base et que je n’y aurais pas autant porté attention à 15 ans je pense 😛

Toujours est-il que je cherchais une lecture détente, rapide, et c’est ce que j’ai trouvé. Secrets, manipulations, rebondissements : je ne me suis pas ennuyée. Sans être transcendante, cette lecture était donc plutôt agréable et laisse suffisamment de choses en suspens pour donner envie de lire la suite.

Poster votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel pageturners-roman.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.