The Rain, Victoria Bergin

Wouaouh! Mais quel roman adolescent!

Construit comme un journal intime, celui de la jeune Ruby, ce roman apocalyptique est clairement différent des autres livres que j’ai pu lire du même acabit.
Très réaliste, il présente le monde tel qu’il pourrait l’être réellement au cours d’une catastrophe. Ici, peu de bons sentiments, pas de mièvrerie. C’est la réalité exposée durement qui se présente au lecteur, celle que Ruby vit au quotidien depuis que cette pluie est tombée et a détruit le monde auquel elle tenait.

Son scénario nous prend aux tripes, tout en prenant son temps pour décrire au lecteur cet univers nouveau et apocalyptique qui se met lentement en place.
Entre pression de la survie, road-trip, et précisions données par Ruby sur sa survie elle-même, The Rain se présente à la fois comme un roman de science-fiction et comme un roman noir psychologique. Comment réagit-on lorsqu’on meurt de soif? Lorsque l’on voit les siens mourir?

Méfiance envers les autres au moins autant qu’envers les nuages qui s’accumulent, ce roman montre la nature humaine sous un jour très réaliste, très égoïste aussi… Quand la survie prend le pas sur l’humanité…

Un gros coup de cœur pour ce roman adolescent dévoré en à peine quelques heures, et qui a tout de même failli me faire pleurer à plusieurs reprises.

(Mon avis sur: http://effetjovienplutonien.blogspot.fr/2017/10/rentree-litteraire-2017-rain-v-bergin.html)

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.