The Rain

J’avais très envie, avec l’Automne qui s’installe, d’une lecture post-apocalyptique. Et on peut dire que j’ai eu la main plutôt chanceuse en entamant celui-ci. J’ai tout de suite été attirée par le résumé de ce bouquin principalement parce qu’il n’en disait pas grand chose et que je voulais justement me plonger dans une histoire totalement inconnue.
J’ai passé un bon moment avec « The rain » . C’est un bouquin qui se lit très bien, qui est très sympa. Je lui ai trouvé quelques défauts dont je vous reparlerais mais c’est, dans l’ensemble, une jolie surprise que je suis contente d’avoir et de pouvoir vous recommander très facilement.

La narration est pour moi très importante, et dans ce livre j’ai retrouvé quelque chose que je n’avais pas retrouvé depuis bien longtemps : une narration sous forme de journal intime. Enfin en quelque sorte. Ce serait peut-être même davantage un journal de bord… Ou de survie pour être plus dans le thème. Notre personnage principal, Ruby, s’adresse à nous comme si elle nous racontait directement ses actions. On suit son quotidien d’ado lambda, entre petit ami et soirée, avant et durant cette fameuse pluie mortelle qui a complètement chamboulé sa vie. Elle nous explique donc pas à pas ce qui s’est passé et comment elle l’a vécu. Je sais que c’est une narration assez spéciale qui ne plait pas à tout le monde mais moi j’ai beaucoup aimé car on se sent tout de suite très proche et très intime avec cette jeune fille et pour le coup cela ne m’a pas dérangé qu’elle parle directement au lecteur, bien au contraire.
Honnêtement je ne m’attendais pas à ça.
J’étais convaincue qu’il s’agissait d’un one-shot avant même de le recevoir, mais voyant arriver les 30 dernières pages j’ai très vite compris qu’il y aurait une suite et que ce n’était finalement que le premier tome d’une duologie. Petite déception pour le coup car j’aurais aimé avoir la conclusion à mon histoire tout de suite et ainsi avoir toutes les réponses à mes nombreuses questions, mais ce n’est que partie remise.
J’ai été un peu sonnée en le commençant car je ne partais pas du tout sur une intrigue pareille. Je n’ai pas du tout été déçue par le contenu bien au contraire, mais c’est vrai que je ne pensais pas emprunter cette voie là haha

Soyons franc, il y a énormément de livres post apocalyptique, des bons comme des moins bons, mais celui-ci était en tout cas très orignal. Et c’est le point que j’aimerais mettre en avant. L’idée de faire de la pluie, la cause qui a décimé l’humanité était excellente. La pluie devient mortelle. Si vous en buvez, si vous recevez quelques gouttes le temps de rentrer chez vous, si vous touchez le sang de quelqu’un d’infecté vous êtes mort. La règle est plutôt simple… Enfin sur le papier. Car quand il s’agit d’aller se ravitailler ou de sortir de chez soi cela devient plus complexe… C’était tout bonnement horrible. C’est une ambiance hyper oppressante et hyper glauque par moments qui pour moi est très réussie ! Pour Halloween qui approche je pense que cela peut-être une bonne idée lecture !
Comme dans tout roman post apocalyptique on y parle survie.
Et encore une fois j’ai trouvé que c’était bien fait. Ca restait crédible et terriblement effrayant de voir dans quelles conditions elle devait vivre, ce qu’elle devait faire pour espérer survivre. Ça a beau être classé jeunesse il y a tout de même pas mal de violence et de passages où on ne lésine pas sur les détails pour bien nous faire comprendre l’ampleur des dégâts. Sans être trash c’était très visuel et c’est je pense, une lecture qui peut-être difficile pour les plus sensibles et les plus jeunes.

Même si c’était sympa tout du long, il y a quand même des choses qui m’ont un peu moins emballée.
À commencer par le rythme. Autant le début est très prenant, autant à la longue il ne se passe pas grand chose et ça devient un peu redondant. J’attendais qu’il se passe quelque chose, j’attendais d’avoir des réponses, un peu plus d’action pour redonner un coup de pep’s. Bien sur la situation de Ruby évolue, elle va rencontrer d’autres personnes mais le tout restait tout de même assez similaire. Ce n’est pas un rythme effréné comme je me l’étais imaginé. Néanmoins le fil conducteur de l’auteure est vraiment intriguant et j’ai hâte de voir comment tout cela va se dérouler.
Autre point noir au tableau selon moi : Le personnage de Ruby.
Elle m’a vraiment apparue comme une ado un peu écervelée qui ne pensait qu’à son portable et à son image. Ce côté là d’elle m’a profondément énervé tout au long du livre car elle a clairement d’autres facettes intéressantes mais qui sont éclipsées par l’importance qu’elle donne aux gens et à ce qu’ils pourront bien penser. Qui juge son maquillage, ses fringues et son niveau de propreté dans tout ce chaos et ses morts ? C’est vraiment dommage car elle a des côtes qui m’ont beaucoup plu comme je vous disais, elle est courageuse et tenace mais cet aspect trop matérialiste et superficiel m’ont tapé sur les nerfs. Je n’arrivais pas a m’attacher à elle bien que j’ai eu beaucoup d’empathie pour elle au vue de tout ce qu’elle traverse. Je recommande malgré ces petits bémols, c’est un bon bouquin ! 🙂

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.