Passenger – Tome 2

Avant de commencer, jette-moi un coup oeil à cette couverture qui déchire ! S’il y a bien une chose que j’adore avec cette série, ce sont ses couvertures absolument magnifiques. Même si, pour le coup, ça n’a pas suffi à rattraper le reste… Je n’ai pas fait de critique pour le premier tome, donc méfie-toi il y a des SPOILERS dans celle-ci !

Et je vais démarrer tout de suite avec le gros défaut de la série, le manque de rythme. Je me suis ennuyée les 3/4 du roman (pour ne pas dire tout le roman), et j’avais énormément de mal à m’y remettre quand je faisais une pause. J’ai essayé de le lire en un coup à cause de ça, parce que je savais que ce serait très (trop) lent, bourré de descriptions qui coupent les rares scènes d’action, malheureusement j’ai lamentablement échoué. Il n’a pas tenu très longtemps mais j’aurais aimé le finir beaucoup plus vite.

Par contre, j’ai beaucoup apprécié le fait que la romance ne soit pas au centre du récit, contrairement au premier tome. Ici, Etta et Nicholas sont séparés, ce qui permet d’apporter deux points de vue différents à la même histoire, qui convergent en un moment bien précis et décisif pour les protagonistes, et à un final plutôt bien mené. Aussi, le côté historique est très bien géré, j’ai beaucoup aimé le fait que l’auteure s’attarde sur les minorités opprimées au fil des époques et qu’elle choisisse des personnages plus que divers : entre Sophia qui est un des personnages féminins les plus badass possible et qui assume son orientation au fil des pages, et Nicholas qui vit avec le racisme quotidien, tout est assez subtil et en même temps très flagrant…et c’est un excellent moyen de montrer aux lecteurs comment tout se passait « avant » (même si certaines choses sont encore d’actualité).

Malgré tout ceci, je reste sur ma faim. J’aurais aimé adorer ce livre, être aussi enthousiaste que beaucoup d’autres, malheureusement c’est loin d’être le cas. Le thème du voyage dans le temps est génial, mais s’il avait été traité d’une façon un peu moins brouillon tout aurait pu être bien meilleur.

En bref, une série que je recommande si vous aimez les récits qui y vont doucement !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.