Un excellent premier tome !

Chronique : http://www.my-bo0ks.com/2017/10/you-don-t-know-my-name-tome-1-kristen-orlando.html

Je lis peu de roman sur l’espionnage et les identités secrètes. Pourtant, dès ma lecture de la quatrième de couverture de You don’t know my name, j’avais très envie de découvrir l’histoire de Reagan.

Cette jeune fille dont les parents sont des agents secrets spécialisés dans la libération d’otages a toujours été prédestinée à devenir l’une d’entre eux. Formée depuis toujours, prête à toute éventualité elle change régulièrement de nom et de vie. Le mensonge est de mise et cette situation commence à lui peser. Pourtant, quand les choses deviennent dangereuses, Reagan n’hésitera pas une seconde pour faire ce pour quoi elle a été formée.

Notre héroïne, Reagan s’est de suite révélée être un personnage attachant, courageux avec un petit côté badass en devenir. Son envie d’être une jeune fille normale sera au cœur de ce premier tome. Un souhait d’autant plus lié à sa relation avec son ami Luke. Qui finalement la connais un peu plus qu’elle ne le pensait.

Tout au long de ce premier tome, le cœur et la raison s’opposeront. Si d’un côté elle ne peut refuser ce qui s’offre à elle, de l’autre elle ne peut s’empêcher de rêver de normalité. Malheureusement pour elle, les choses vont se gâter, et des évènements vont la pousser à prendre une décision. Reagan se verra contrainte d’aller vers ceux qu’elle a toujours éviter, les Blacks Angels.

Ce premier tome de You don’t know my name nous plonge dans un univers intéressant. Un mélange entre romance et espionnage tout est restant dans du Young Adult. Les choix de notre héroïne ne seront pas le seul point abordé durant ce premier tome. Il sera aussi question de famille, de mission de sauvetage et combats.

L’auteure nous propose ici un bon démarrage de série très prometteuse. Clairement, ce premier tome nous plonge dans quelque chose qui s’annonce assez énorme pour la suite. Je ne préfère pas vous en dire trop sur cette fameuse mission, sachez cependant que les talents de notre jeune Reagan seront à l’œuvre. Armes, combats, négociation avec des malfaiteurs, tout y passera.

Tout au long de ce premier tome de You don’t know my name nous sentons la pression monter au fil des pages pour terminer sur les chapeaux de roues. Un final surprenant qui m’a laissé bouche bée. En tournant la dernière page, je n’avais qu’une envie, connaitre la suite !

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.